2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 18h - Masque obligatoire : "On le fait trop tard", dit une Strasbourgeoise

La préfecture du Bas-Rhin a annoncé l'obligation du port du masque dans l'espace public à Strasbourg ainsi que dans les villes de plus de 10.000 habitants à partir du samedi 29 août. Une mesure accueillie de manière contrastée.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Masque obligatoire : "On le fait trop tard", dit une Strasbourgeoise Crédit Image : FREDERICK FLORIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Dimitri Rahmelow édité par Sarah Ugolini

La ville de Toulon va à son tour passer au masque obligatoire partout dans les rues. Une mesure décidée par la préfecture du Var. Elle emboîte le pas aux villes de Marseille, Paris et la petite couronne, ainsi que Strasbourg et 13 communes du Bas-Rhin. Une mesure radicale qui a surpris les élus alsaciens.

RTL s'est rendu à Strasbourg pour voir comment les Strasbourgeois accueillent et appliquent cette décision. Quentin, trentenaire, s'agace de la mesure qu'il juge trop radicale. "On en est là parce que certaines personnes sont indisciplinées. Moi je pense qu'aujourd'hui on paye pour tout le monde", déplore le jeune homme. Il explique qu'il se pose la question avant de sortir. 

À l'inverse pour Clotilde, 57 ans, "c'est nécessaire et indispensable". "On se protège et protège les autres", insiste-t-elle. Pour elle, "on le fait beaucoup trop tard". "Quand on a déconfiné, c'est là qu'il fallait le faire. Là on est bien tranquille pondant au moins deux ans", déplore-t-elle. "Si on veut vivre, on n'a pas le choix", conclut Clotilde avec philosophie

À écouter également dans ce journal :

Manifestation anti-masques - À Berlin, la police a interrompu très vite la manifestation d'opposants au port du masque et aux mesures de restrictions contre la pandémie de Covid-19 ce samedi 29 août. Les quelque 18.000 participants ne respectaient pas les gestes barrières. Pas d'incident, mais les manifestants sont restés longtemps sur place avant de se disperser.

Polémique - La Une du dernier numéro de Valeurs actuelles fait polémique. On y voit un dessin de la députée de La France Insoumise Danièle Obono, en esclave, collier en fer au cou. Les réactions sont unanimes dans la classe politique, jusqu'au Premier ministre. Jean Castex parle "d'une publication révoltante" qui appelle "une condamnation sans ambiguïté". 

À lire aussi
Le ministère de l'Économie et des Finances, communément appelé "Bercy", le 15 mars 2013 consommation
Le pouvoir d'achat des Français va chuter de 0,5% en 2020

Décès - Jérôme Bonduelle, le directeur général prospective et développement du groupe agroalimentaire qui porte le nom de sa famille, est mort dans la nuit du vendredi 28 au samedi 29 août après un accident. Alors qu’il était à vélo, avec son épouse, Jérôme Bonduelle a été fauché par une voiture dans le centre-ville de Lille.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Strasbourg Épidémie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants