1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les infos de 18h - Covid-19 : combien de vies sauvées en cas de confinement en février ?
2 min de lecture

Les infos de 18h - Covid-19 : combien de vies sauvées en cas de confinement en février ?

Alors que beaucoup demandaient un confinement dès le mois de février, quelles auraient été les conséquences d'une telle mesure ?

Un service de réanimation dans un hôpital, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Un service de réanimation dans un hôpital, pendant l'épidémie de coronavirus (illustration)
Crédit : Remko DE WAAL / ANP / AFP
Les infos de 18 h - Covid-19 : combien de vies sauvées en cas de confinement en février ?
14:26
Le journal de 18h du 18 mars 2021
14:26
Martial You & Virginie Garin - édité par Jérémy Billault

Une nouvelle fois, pour l'exécutif, le dilemme se trouve dans le bon équilibre entre économie et sanitaire. Côté sanitaire, tous les médecins le disent, plus on confine tôt, plus on sauve des vies. Combien aurait-on sauvé de vies si on avait confiné il y a 6 semaines, début février comme beaucoup le demandait ? 

Avec un confinement strict qui aurait commencé le 1er février, on serait descendus à 5.000 cas par jour, selon une modélisation de l'Inserm en se basant sur le Royaume-Uni et l'Irlande. 

Ensuite, la courbe serait repartie à la hausse à cause du variant anglais, mais on serait reparti avec 5 fois moins de cas, 5 fois moins de personnes à l'hôpital et une cinquantaine de décès par jour au lieu de 250 en ce moment. Cela aurait peut-être permis aux hôpitaux de tenir, d'accueillir tous les malades en attendant la vaccination.

 Dire combien de vies auraient été sauvées, c'est impossible. Mais selon l'Insee, il y a eu depuis janvier  15.000 décès de plus que l'an dernier à la même période en France. Une surmortalité qui aurait été supérieure sans couvre-feu, plus faible avec un confinement.

Quelles économies en évitant le confinement ?

À lire aussi

En ce qui concerne les comptes, combien le fait de ne pas reconfiner a-t-il permis d'économiser ? Du côté des dépenses de l'État, un confinement strict aurait coûté 22 milliards sur 6 semaines (allégement de charges, chômage partiel, fonds de solidarité...).

Avec le couvre-feu à 18 heures, cela coûte 9 milliards, avec une économie de 11 milliards. Mais si l'on fermait la région parisienne, ce serait beaucoup plus lourd, car elle compte un tiers des commerces du pays et que ces chiffres ne prennent pas en compte les pertes de chiffres d'affaires de magasins. On sait que le week-end représente 30 à 40% du chiffre d'affaires des magasins.

À écouter également dans ce journal

Russie. Le président russeVladimir Poutine a répondu à son homologue américain Joe Biden, qui le qualifiait de "tueur", par cette phrase : "C'est celui qui le dit qui y est". 

Vaccin. L'Agence européenne du médicament (EMA) a rendu ce jeudi son avis sur le vaccin AstraZeneca, suspendu dans plusieurs pays. Résultat : le vaccin AstraZeneca contre le coronavirus est "sûr et efficace" et "n'est pas associé" à un risque plus élevé de caillots sanguins, selon l'EMA. 

Foot. Didier Deschamps a dévoilé ce jeudi sa dernière sélection avant celle de l'Euro, pour la réception de l'Ukraine, le 24 mars au Stade de France, et le double déplacement à Noursoultan et Sarajevo, les 28 et 31 mars contre le Kazakhstan et la Bosnie-Herzégovine. Décrochés de longue date, Ousmane Dembélé, Tanguy Ndombélé et Thomas Lemar remontent notamment dans le train des Bleus.

L'équipe de l'émission vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/