1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les infos de 12h30 - Coronavirus : le premier "vaccidrive" voit le jour à Montpellier
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Coronavirus : le premier "vaccidrive" voit le jour à Montpellier

Très populaire aux États-Unis, le premier vaccidrive vient d'ouvrir à Saint-Jean-de-Védas près de Montpellier. Le principe est simple : se faire vacciner directement dans sa voiture.

Le premier vaccidrive vient d'ouvrir à Saint-Jean-de-Védas près de Montpellier.
Le premier vaccidrive vient d'ouvrir à Saint-Jean-de-Védas près de Montpellier.
Crédit : Patrick Isson / RTL
Les infos de 12h30 - Coronavirus : le premier "vaccidrive" voit le jour à Montpellier
28:17
RTL Midi du 13 avril 2021
28:17
Patrick Isson - édité par Sarah Belien

On vaccine désormais partout. Chez les médecins, les pharmaciens, à domicile parfois. On peut également ce rendre dans un vaccinodrome et désormais, dans un vaccidrive. La pratique, très répandue aux États-Unis, a été testée en France, près de Montpellier. Les automobilistes proches de Saint-Jean-de-Védas (Hérault) peuvent désormais se faire vacciner.

On se gare et on se fait piquer à l'entrée de la clinique Saint-Jean. Ce fut le cas ce mardi 13 avril pour Alain qui a sauté sur l'occasion. "Il y a plus d'autonomie, il y a plus de liberté. On est dans sa voiture et ça évite de faire des queues interminables devant des hangars. Ca me faisait un peu peur quand je voyais ça à la télévision. C'est une bonne solution", approuve-t-il.

Lamine Gharbi est le président du groupe Cap Santé à l'origine de ce vaccidrive. "Il reste 30% de patients qui ont des réticences, des craintes. Il faut aller les chercher donc c'est une alternative qui permet de compléter l'offre. Si demain cette idée venait à prospérer, on pourrait imaginer qu'il y ait des dizaines voire des centaines de vaccidrive sur l'ensemble du territoire", assure-t-il

Enfin vaccinés, certains ont eu la surprise aujourd'hui d'être récompensés avec un bouquet de fleurs. Pour eux, il va falloir attendre 4 semaines pour avoir la deuxième injection du vaccin Pfizerqui était utilisé ce matin.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi

Lieux clandestins - Des enquêteurs ont dégoté un tripot de grand luxe avenue Foch à Paris. Dans un appartement de 250m², une équipe proposait plusieurs services de jeux, de restauration et même des masseuses. Les huit organisateurs ainsi que les quatre masseuses ont été placés en garde à vue. Les clients s'en sont sortis avec de simples amendes pour non respect du couvre-feu.
Fraude - Les gardes à vue seront payantes pour ceux qui se prétendent insolvables. Les suspects avec des amendes en retard seront désormais directement saisis, dans leur poche. Cette arme contre les mauvais payeurs a été conçue par la Justice, la direction de la Police nationale et Bercy. Elle a été expérimentée dans deux départements et la chancellerie, selon les informations de RTLsouhaite désormais une généralisation sur l'ensemble du territoire.


Régionales - Le Premier ministre va proposer ce mardi 13 avril aux députés de décaler les élections régionales, d'une semaine, du 20 et 27 juin. C'est ce qu'a annoncé le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand sur RTL. La première raison est sanitaire, car une semaine de décalage est une semaine de vaccination en plus. Cela laisse également plus de temps aussi aux communes pour se préparer. Un préfet sera l'interlocuteur privilégié des élus pour les accompagner dans la mise en place des bureaux de vote.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/