2 min de lecture Coronavirus

Les infos de 12h30 - Coronavirus : pénurie mondiale du plastique utilisé pour les tests PCR

En raison de la crise sanitaire, une pénurie mondiale du plastique utilisé pour les tests PCR est observée.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
RTL Midi du 24 février 2021 Crédit Image : RONALDO SCHEMIDT / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'Eco and You - Martial You
Martial You édité par Camille Guesdon

Tester, tracer, isoler reste le trio gagnant face à la pandémie. Mais après la pénurie de masques et de tests, la pénurie du plastique utilisé pour les tests PCR risque d'arriver, d'autant que certaines usines de matières plastiques sont à l'arrêt en Europe et aux États-Unis.

Une conjonction d'événements qui crée cette pénurie mondiale. Avec le confinement, huit sites pétrochimiques situés en Europe ont été mis à l'arrêt l'an dernier. Et même quand les usines se relancent, la montée en puissance prend du temps.

Depuis quelques jours, le Texas est frappé par une vague de froid. Cela provoqué une mise à l'arrêt d'un certain nombre d'outils de production. Il reste donc l'Asie qui fournit une grande partie du plastique au niveau mondial. Mais là-bas, les usines automobiles sont reparties et elles absorbent beaucoup de production plastique, à tel point que ça coûte six fois plus cher de faire venir du plastique de Corée en ce moment vers l'Europe.

Il faut donc chercher des solutions alternatives, mais c'est beaucoup plus cher et, la capacité de production ne sera pas prête avant le mois d'octobre au mieux en France. C'est un vrai problème car cela concerne les flacons, les pipettes, les plaques pour les analyses... C'est du plastique à usage unique qui manque dans le monde entier, et au même moment.

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
coronavirus
Les infos de 18h - Coronavirus : la France dépasse le seuil des 100.000 morts

Essonne : deux adolescents de 14 ans sont décédés à la suite de rixes entre bande rivales. L'Essonne est le département le plus touché d'Ile-de-France par ces bagarres.

Confinement : La ville de Dunkerque est menacée de reconfinement à cause de la propagation du virus dans l'agglomération. De nouvelles restrictions sont attendues dans la soirée.

Coronavirus : les médecins généralistes pourront, dès demain, vacciner les personnes âgées de 50 à 64 ans qui souffrent de comorbidité. Mais beaucoup se méfient du vaccin Astrazeneca.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Monde Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants