1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les facettes dentaires peuvent-elles améliorer votre sourire ?
2 min de lecture

Les facettes dentaires peuvent-elles améliorer votre sourire ?

Aujourd’hui, on va parler des facettes dentaires, une technique qui permet d’améliorer l’apparence du sourire mais qui n'est pas prise en charge par l'Assurance maladie.

Le sourire possède des effets insoupçonnés pour notre santé
Le sourire possède des effets insoupçonnés pour notre santé
Crédit : Photo de Ava Motive provenant de Pexels
Facettes dentaires : ce qu'il faut savoir pour un beau sourire
04:10
Facettes dentaires : ce qu'il faut savoir pour un beau sourire
04:10
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Un Français sur quatre n’ose pas sourire à cause de ses dents. La majorité d’entre nous se dit complexée par sa denture. La pose de facettes peut être une solution. Comment se présentent ces facettes dentaires ? Ce sont de fines coquilles de céramique, collées sur les dents de devant que l’on souhaite embellir. 

C’est un peu comme les faux ongles pour les mains. Il s'agit de recouvrir la face visible d'une ou de plusieurs des 6 dents du sourire. Ce sont les 4 incisives et les 2 canines. Et on peut rajouter les 4 prémolaires, si on a un large sourire qui découvre beaucoup de dents. 

Et quels problèmes esthétiques peuvent régler ces facettes ? Elles permettent de changer n'importe quelle teinte des dents, même les plus sombres, et de masquer complètement les tâches qui peuvent altérer l'émail, contrairement au blanchiment dentaire, moins efficace. 

Avec les facettes, on peut aussi changer la forme des dents, rénover les dents cassées ou combler les espaces entre les dents qui sont légèrement écartées. 
La pose de ces facettes pourra aussi permettre de réaligner des dents un peu décalées, sans passer par un traitement orthodontique, long et fastidieux. 

À lire aussi

Sur une dent plus abîmée, on mettra plutôt une couronne. Car elle recouvre complètement la dent. La couronne protège les dents dévitalisées, très attaquées par la carie. 

Comment se passe la pose des facettes ?

Il faut compter deux ou trois rendez-vous chez son dentiste. D’abord, on choisit la forme et la teinte des facettes. Puis la technique. Il y en a deux. La première, la plus classique, consiste à légèrement tailler la surface des dents à recouvrir. Le praticien retire environ un demi-millimètre d’émail sous anesthésie locale. Puis, il prend les empreintes des dents et les envoie à un laboratoire de prothèse dentaire qui réalisera les facettes en céramique. 

Des facettes temporaires sont posées pour attendre le rendez-vous suivant.
Au moins une semaine plus tard, le praticien, après un essayage, collera définitivement les facettes. 

Cette technique permet d'obtenir un excellent rendu esthétique, car le prothésiste dentaire dispose d'une épaisseur suffisante pour réaliser la teinte et la forme souhaitées dans toute leur complexité. L’inconvénient, c’est qu’on doit tailler les dents, cela les abîme un peu, et c’est irréversible

Entre 800 et 1.000 euros par facette

La seconde technique est la pose de facettes dites pelliculaires, fines comme des lentilles de contact. Elles sont tellement minces que le praticien n'aura pas à tailler les dents. C'est l’avantage : les dents restent intactes.

Il prendra juste une empreinte. Et la séance suivante, il collera les facettes sur les dents. L'inconvénient, c'est que la finesse extrême de cette facette l'oblige à être opaque, très blanche pour bien masquer la dent qu'elle recouvre.

La teinte obtenue diffère alors des autres dents. Et donc cette technique oblige souvent à recouvrir toutes les dents du sourire. On risque alors d'obtenir l'effet lavabo si répandu à Hollywood, très friand de cette technique depuis les années 80. 

Et tout cela a un prix. Pour avoir le sourire de Tom Cruise ou de Céline Dion, il faut être prêt à casser sa tirelire. Comptez entre 800 et 1000 euros par facette, voire plus, selon les praticiens. Les facettes pelliculaires sont encore plus chères. Elles durent une dizaine d’années. Rien n’est pris en charge par la Sécurité sociale. Alors, s’il se démocratise, le sourire de star n’est pas encore à la portée de toutes les bourses.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/