1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Les astuces de Michel Cymes pour s'empêcher de grignoter
2 min de lecture

Les astuces de Michel Cymes pour s'empêcher de grignoter

Qu'on le fasse par stress ou par réelle faim, le grignotage est à l'origine de diverses problématiques. Mais il existe des astuces comportementales pour déjouer ce piège.

Avec le confinement, il est tentant de grignoter
Avec le confinement, il est tentant de grignoter
Crédit : Tijana Drndarski / Unsplash
Les astuces de Michel Cymes pour s'empêcher de grignoter
02:46
Michel Cymes

À toutes celles et tous ceux qui ont une fâcheuse tendance à grignoter. Je leur dis qu’ils se préparent des lendemains désagréables. Et je ne parle pas seulement des kilos qui menacent de s’accumuler, qui vous plombent esthétiquement et psychologiquement. 

Je vous parle de choses autrement plus problématiques, de maladies chroniques comme le diabète et l’hypertension qu’on retrouve dans tous les mauvais coups. Parce que si, pendant des années, vous consommez 20% d’aliments en plus de ce que vous devriez consommer (c’est une moyenne des excès de tous les grignoteurs), il ne faut pas s’étonner que votre organisme vous présente la facture un jour ou l’autre. 

On grignote d'abord par stress ou par ennui. Donc pour des raisons qui demandent parfois un traitement de fond. Mais en attendant, si vous ne parvenez pas à vous départi de cette mauvaise habitude, j’ai quelques suggestions à vous faire, histoire de parer vos pulsions gourmandes.

J’ai presque envie de vous dire "Allez-y !". Si vous ne pouvez pas (ou pas encore) faire autrement, allez-y, grignotez, mais tant qu’à grignotez, ne vous trompez pas de produit. 

Grignotez, mais grignotez malin

À lire aussi

Quand on grignote, c’est rarement pour croquer des bâtons de carottes crues. On aurait plutôt tendance à se jeter sur le gras et le sucré. Eh bien écoutez, du sucré, j’en ai...
Tant qu’à grignoter sucré, autant le faire avec des fruits séchés, qu’il s’agisse d’abricots, de pruneaux, de raisins ou de dates. C’est mieux qu’une barre chocolatée croustillante. 

Et tenez, si c’est le chocolat qui vous obsède, mettez-vous au chocolat noir avec au minimum 70% de cacao dedans. Au moins vous ferez le plein de fer, de phosphore, de magnésium, de zinc et de cuivre.
 Ah, bien sûr, vous me direz que le chocolat noir à 70%, c’est amer.
 

Dans ce cas, mariez-le avec un fruit, une orange, un kiwi ou, encore mieux, une banane. Vous aurez votre dose de sucre mais au moins, ce sera du sucre naturel. Et la banane, soit dit en passant, est un bon coupe-fin.

Prenez l'air, lavez-vous les dents ou buvez

Ces conseils s'adressent à ceux qui veulent malgré tout grignoter mais grignoter malin ou à moindre frais pour leur santé. Mais il existe des astuces comportementales pour déjouer ce piège du grignotage.

Pour faire passer une envie subite, rien de tel que d’aller faire un tour. Au lieu d’aller dans la cuisine, allez dans le jardin, dans la rue, dans la pièce d’à-côté, où vous voulez. Vous n’êtes pas à l’abri de voir votre envie de sucre et de gras disparaitre aussi vite qu’elle est apparue. Autre ruse : aller dans la salle de bains.

Dans la salle de bains, on se brosse les dents ! Un bon petit coup de dentifrice mentholé, ça coupe l’appétit. Et psychologiquement, aussi, ça fait son petit effet. Parce qu’on a moins envie de se salir les dents quand on vient de les brosser. 

Dernière chose : buvez !
 Mais buvez malin. Faites-vous un stock de tisanes à la menthe ou à la réglisse. Et puisez dedans dès que vous sentez que vous flanchez : les saveurs prononcées de ce genre éloignent les envies de sucre et de gras.
 Ultime précision. La tisane. Sans sucre... Mais ça, vous l’aviez compris.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/