2 min de lecture Droits des femmes

Les actualités de 7h30 - IVG : le chef de file des gynécologues tente de calmer le jeu

La ministre de la Santé et la secrétaire d'État à l'égalité condamnent fermement la menace émise par le Syndicat des gynécologues d'arrêter de pratiquer l'Interruption Volontaire de Grossesse. Le chef de file du Syndicat modère ces propos et évoque un "coup de com".

Micro RTL générique Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 7h30 - IVG : le chef de file des gynécologues tente de calmer le jeu Crédit Image : LUDOVIC MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Micro RTL
La rédaction de RTL édité par Joanna Wadel

La menace passe mal : le Syndicat national des gynécologues se dit prêt à faire la grève des IVG. Un moyen de faire pression sur le ministère de la Santé pour régler le cas d'une quinzaine de médecins sanctionnés pour erreur médicale. 

Dans un email envoyé aux 1.600 adhérents du Syndicat, et diffusé sur les réseaux sociaux, l'organisation a menacé : "Préparez-vous donc à ce que le syndicat vous donne l'ordre d'arrêter les IVG si la ministre de la Santé refuse de nous recevoir." 

La ministre de la Santé Agnès Buzyn a immédiatement condamné cette déclaration, tout comme la secrétaire d'État à l'égalité, Marlène Schiappa. Le président du syndicat Bertrand de Rochambeaud tente de calmer le jeu et évoque un simple "coup de com'". Le docteur avait déjà créé la polémique, il y a quelques mois, en assimilant l'IVG à un "homicide".

À écouter également dans ce journal

À lire aussi
Une Saoudienne conduit une voiture à Djeddah (Arabie Saoudite) en septembre 2017 (illustration) Arabie Saoudite
L'Arabie Saoudite tente-t-elle de redorer son image en ouvrant des droits aux femmes ?

Au Royaume Uni, Theresa May ne désarme pas. Les députés britanniques ont repoussé hier de justesse le scénario d'un Brexit dur, sans accord. 

Les États-Unis ont fini par céder : Donald Trump a annoncé hier soir que tous les Boeing 737 MAX allaient être cloués au sol après deux crash en moins de six mois. 
Elle s'appelait Patricia Bouchon, elle avait 49 ans. La jeune femme a disparu le jour de la Saint Valentin il y a 8 ans, alors qu'elle faisait son jogging. Le procès de son meurtrier présumé s'ouvre aujourd'hui aux Assises de la Haute Garonne. Dans le box des accusés, Laurent Dejean, un ouvrier plaquiste au lourd profil psychiatrique. 

Une nappe d'hydrocarbure est apparue dans la zone du naufrage du Grande America.
Le navire italien a coulé il y a deux jours au large de La Rochelle. À bord : une quarantaine de containers de matières toxiques et dans les réservoirs 2200 tonnes de fioul lourd. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Droits des femmes IVG Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797202411
Les actualités de 7h30 - IVG : le chef de file des gynécologues tente de calmer le jeu
Les actualités de 7h30 - IVG : le chef de file des gynécologues tente de calmer le jeu
La ministre de la Santé et la secrétaire d'État à l'égalité condamnent fermement la menace émise par le Syndicat des gynécologues d'arrêter de pratiquer l'Interruption Volontaire de Grossesse. Le chef de file du Syndicat modère ces propos et évoque un "coup de com".
https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/les-actualites-de-7h30-ivg-le-chef-de-file-des-gynecologues-tente-de-calmer-le-jeu-7797202411
2019-03-14 08:25:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/w10CgjNzfbvISVAdaRhtIA/330v220-2/online/image/2019/0304/7797113124_agnes-buzyn-le-13-fevrier-2019.jpg