2 min de lecture Vaccin

Les actualités de 6h30 - Le vaccin contre le papillomavirus va-t-il devenir universel ?

Les professionnels de santé se mobilisent pour une généralisation du vaccin chez tous les jeunes, garçons et filles, contre le papillomavirus. Il est à l'origine de plus de 6.000 cancers par an en France.

monde-rouge-245x300 Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Les actualités de 6h30 - Va-t-on vers une vaccination universelle contre le papillomavirus ? Crédit Image : iStock | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Chapuis
Jérôme Chapuis et Odile Pouget

Le monde médical plaide pour une vaccination universelle contre le papillomavirus. Filles et garçons sont concernés par ce virus à l'origine de 5 à 10% de la totalité des cancers dans le monde. Dans un communiqué commun, l'académie de médecine, de pharmacie et de chirurgie, 50 organisations au total, appellent les autorités à organiser un dépistage efficace. 

Cancer du pénis, de l'anus mais aussi des amygdales ou de la gorge, un tiers de ces pathologies liées au papillomavirus touche les hommes. Or en France, on ne vaccine que les jeunes filles entre 11 et 14 ans. Le vaccin est simplement recommandé. D'ailleurs 20% seulement de cette population est protégée. 

Pourtant, on dispose d'un vaccin bien toléré et très efficace. François Vié Le Sage de l’association française de pédiatrie ambulatoire déclare au micro de RTL : "On va protéger contre 90% des cancers du col de l'utérus et à peu près 80% des autres cancers. C'est extraordinaire d'avoir un résultat pareil". 

Avantage de cette vaccination universelle, les garçons seraient protégés et protégeraient indirectement les fille. C'est ce qu'on appelle le phénomène d'immunité de groupe. L’Australie est pionnière dans ce domaine. "Ils sont à 90% de couverture vaccinale pour les jeunes filles et 70 à 80% pour les garçons. Sur tout ce qu'on connaît comme lésions pré-cancéreuses, celles qu'on va dépister avec le frottis, c’est quasiment en voie de disparition en Australie alors qu'en France on a pas bougé du tout", déclare François Vié Le Sage. 

À lire aussi
Une femme prépare un vaccin contre la rougeole, en Colombie Santé
Santé : le virus de la rougeole remet à zéro vos défenses immunitaires, selon une étude

Le vaccin ne doit évidemment pas dissuader les femmes de se faire dépister, un frottis tous les trois ans à partir de 25 ans. Aujourd'hui seules 60% le font régulièrement 

À écouter également dans ce journal

Nordahl Lelandais - Une reconstitution est en cours en Savoie pour comprendre ce qu'il s'est passé la nuit du 12 avril 2017, jour il a croisé la route d'Arthur Noyer, jeune militaire de 23 ans. Il a avoué l'avoir tué. Nordahl Lelandais est également mis en cause dans la mort de Maëlys.

Affaire Benalla - Alexandre Benalla est mis en examen pour la troisième fois. Il est accusé de "détention non autorisée d'arme de catégorie B". Il avait posé pour un selfie avec un pistolet lors de la campagne d'Emmanuel Macron.

Brexit - Theresa May demande officiellement un délai pour sortir de l'Union européenne. La date ne serait plus fixée au 29 mars mais au 30 juin. Le président du Conseil Européen, Donald Tusk, dit oui à un report mais à une condition : que les députés britanniques votent l'accord de divorce, qu'ils ont déjà rejeté 2 fois.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Vaccin Cancer Mobilisation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants