1 min de lecture Gilets jaunes

Christophe Dettinger réclame 3 millions d'euros à la plateforme Leetchi

Alors que Christophe Dettinger, le "boxeur gilet jaune", était en garde à vue début janvier, une collecte de fonds avait été organisée sur la plateforme Leetchi en sa faveur. Une collecte que le site a décidé de clôturer prématurément.

Christophe Dettinger
Christophe Dettinger Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Leia Hoarau
Leia Hoarau
Journaliste

Condamné à un an de prison ferme pour des coups portés contre des gendarmes mobiles en marge d'une manifestation des "gilets jaunes", Christophe Dettinger réclame désormais 3 millions d'euros à la plateforme de financement participatif Leetchi, révèle 20 Minutes.

Alors qu'il était en garde à vue après les faits commis le 7 janvier, une cagnotte avait été créée par ses proches. La collecte devait durer 45 jours, mais a été fermée au bout de 48 heures par le site Leetchi. "En deux jours, 145.000 euros avaient déjà été versés", explique Laurence Léger, avocate de l'ancien boxeur. "Il suffit de faire le calcul. En droit civil, on appelle cela la 'perte de chance'". 

En d'autres termes, Christophe Dettinger réclame au site la somme qu'il aurait dû toucher si la cagnotte avait duré 45 jours, soit 3,120 millions d'euros.

Peur de la polémique ou non-respect des conditions ?

Le site précise que, s'il a clôturé prématurément cette cagnotte, c'est tout simplement parce que les conditions générales d'utilisation du service n'avaient pas été respectées : le créateur de la cagnotte souhaitait que les fonds soient directement versés à la famille de Christophe Dettinger, et non à ses avocats chargés de le défendre. Le site 20 Minutes précise qu'il était convenu que les fonds seraient versés sur présentation des notes d'honoraires des professionnels de la loi.

À lire aussi
Marine Le Pen à Fréjus, le 15 septembre 2019 Présidentielle 2022
Marine le Pen, "Plus forte qu'en 2017, mais aussi plus seule", selon Olivier Bost

Une fausse raison, selon Laurence Léger : "La vérité, c'est que Leetchi a pris peur devant la polémique. Il faut se rendre compte de la façon dont les 'gilets jaunes' ont été méprisés dans cette affaire". La justice a été saisie pour éclaircir l'affaire et déterminer si les conditions générales ont été respectées ou non. Réponse le 10 avril...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Société Débat
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants