2 min de lecture Alimentation

Index Glycémique : les conseils de Michel Cymes pour éviter de grossir

Voici quelques repères pour se servir de l'Index Glycémique, qui classe les aliments selon leur taux de glucides (sucres), et adapter votre alimentation en conséquence.

Ca va beaucoup mieux - Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Index Glycémique : les conseils de Michel Cymes pour adapter votre alimentation Crédit Image : Thinkstock | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes édité par Joanna Wadel

S'il est vrai qu'on entend souvent parler de l’index glycémique, on ne sait pas forcément de quoi il retourne. Voici quelques repères pour comprendre ce qu’il est bon d’avaler et ce qu’il est bon d’éviter quand on surveille sa consommation de sucre.

Votre organisme aime le sucre. Il en a d'ailleurs besoin, et il n’est pas question de l’en priver. Car si vous ne consommez pas de sucre, votre cerveau tourne au ralenti. On distingue les sucres rapides des sucres lents. Les uns et les autres mettent 20 minutes à une demi-heure pour passer dans le sang

Mais ce qui est important, c’est leur capacité à élever rapidement la glycémie, c’est à dire votre taux de sucre dans le sang. Plus c’est rapide, plus c’est problématique. La chose à retenir est donc la suivante : si l’IG (l’Index Glycémique) est élevé, vous allez grossir, et si l’IG est bas, vous éviterez les kilos superflus. 

Trois catégories d'aliments

Il existe une valeur de référence pour évaluer son indice glycémique. C’est celle du glucose. Les chercheurs lui ont attribué la valeur maximale de 100. Au fil du temps, on a appris à mesurer les variations de glycémie des personnes auxquelles on faisait avaler toutes sortes d’aliments et, en fonction de ce qu’on observait, on a attribué un IG à chacun de ces aliments. 

À lire aussi
De la viande et des saucisses au barbecue (illustration) été
Barbecue : 4 anecdotes pour pouvoir briller lors des soirées d'été

À l’arrivée, on distingue 3 catégories d’aliments. D’abord ceux qui ont un IG inférieur à 55. Pour ceux-ci, tous les feux sont au vert, ils sont excellents pour votre santé. Ensuite, les aliments dont l’IG est compris en 55 et 70. Un IG modéré qui suggère de consommer ces denrées avec modération. 

Enfin, ce qu'on pourrait qualifier de manière expéditive "le poison" : les aliments dont l’IG de 70 à 100. S'ils ne sont pas totalement prohibés, il est recommandé pour votre santé d'en consommer le moins possible.

Privilégiez les légumineuses, les protéines et les fruits

En considérant cette base, la catégorie "Au secours, fuyons même si ça n’est pas toujours facile", comprend toutes les sucreries, les plats industriels, les charcuteries sous vide, les barquettes de lasagnes, les pizzas que l'on trouve au supermarché, le pain blanc, le pain de mie, les céréales raffinées, ou encore les sodas

Dans la catégorie "J’y vais, mais pas trop quand même", on retrouve les pâtes et le riz complets, la banane, les fruits secs, les dates, le raisin, les châtaignes, l’abricot, la figue, le sirop d’érable

Enfin, la catégorie "No souci" se trouvent les légumes frais, les légumineuses (de type lentilles, pois chiche ou haricots blancs) et la plupart des fruits frais, surtout s’ils sont petits et rouges comme les framboises ou myrtilles. Vous ne prenez aucun risque non plus en misant sur les protéines (viande, jambon blanc, poisson) ou les huiles de colza, de noix et d’olive. Mais vous pouvez également agir sur la cuisson.

Une cuisson modérée permet de limiter l'IG

Car l’index glycémique d’un aliment peut varier en fonction du mode de préparation. Par exemple, pour des pâtes al dente, l’IG est de 40. Si vous les cuisez trop, il monte à 70. Les pommes de terre vapeur ont un IG de 55. Si vous en faites de la purée, celui-ci dépasse 70. 

Quant aux carottes, crues, leur IG est de 15. Lorsque vous les cuisez, l'IG passe à 30. D’une manière générale, il vaut mieux éviter la bouillie et privilégier ce qui se croque. En résumé, plus c’est croquant, plus c’est craquant. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Alimentation Consommation Santé
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants