1. Accueil
  2. Actu
  3. Santé
  4. Grossesse : Michel Cymes appelle à la prudence sur les compléments alimentaires
2 min de lecture

Grossesse : Michel Cymes appelle à la prudence sur les compléments alimentaires

Selon la revue "Prescrire", aucune étude n’a démontré l’intérêt des compléments alimentaires iodés pour les femmes enceintes. Il vaudrait mieux privilégier une alimentation naturellement riche en iode.

Grossesse : Michel Cymes appelle à la prudence sur les compléments alimentaires
Grossesse : Michel Cymes appelle à la prudence sur les compléments alimentaires
Crédit : Unsplash/freestocks.org
Grossesse : Michel Cymes appelle à la prudence sur les compléments alimentaires
02:36
Grossesse : Michel Cymes appelle à la prudence sur les compléments alimentaires
02:36
CYMES_245300
Michel Cymes
Animateur

Aucune étude n’a scientifiquement démontré l’intérêt des compléments alimentaires iodés pour les femmes enceintes. Cela est dit, écrit et publié par la revue médicale Prescrire. Si elle avait la preuve du contraire, elle ne se priverait pas de nous la sortir.

C’est important de le dire, parce que les femmes enceintes croulent sous les sollicitations, ce qui peut les conduire à douter quand il n’y a aucune raison de douter. Un jour on les met en garde contre la carence en iode, le lendemain, on leur propose des cocktails vitaminés où l’on trouve de tout : de l’iode, de la vitamine B9, de cuivre, du zinc, du magnésium, bref, tout ce dont elles ont besoin…
 
Si elles en ont besoin, est-ce vraiment une bonne chose ? Ce qui serait une bonne chose, c’est que les femmes enceintes aient une alimentation équilibrée. L’iode, mieux vaut aller en chercher dans les produits de la mer, les œufs ou les produits laitiers plutôt qu’à la pharmacie, ou pire, sur internet…

Trop d'iode est mauvais pour l'enfant à naître

Je rappelle qu’on est France, un pays où, selon l’Organisation Mondiale de la Santé, la carence en iode est "légère", ce signifie qu’il n’y a aucun intérêt à se supplémenter en cas de grossesse. Cela peut même être dangereux.
  
Si vous n’avez pas spécialement besoin d’iode et que vous vous supplémentez, vous aurez trop d’iode. Et "trop d’iode" quand on est enceinte, c’est mauvais pour l’enfant que vous attendez. Il peut naitre avec une hypothyroïdie, un goitre, des problèmes d’audition voire des troubles du développement intellectuel.

Donc, si vous pensez devoir booster votre apport en iode, ne vous jetez pas sur les compléments alimentaires dans un élan d’automédication. Ouvrez-vous en à votre médecin traitant pour qu’il évalue, en tenant compte de votre alimentation, si vous en avez réellement besoin.
 
D’une manière générale, je dirais : "Quand vous êtes enceinte, attention à TOUS les compléments alimentaires". Cette mise en garde, c’est l’Agence Nationale de Sécurité Sanitaire (ANSES) qui nous la répète avec une régularité de métronome. Régulièrement, sont signalés des effets indésirables liés à la consommation de suppléments alimentaires iodés ou contenant de la vitamine D. Parce que la vitamine D, c’est l’autre produit vedette des champions du marketing qui ciblent les femmes enceintes (et malheureusement par ricochet leur futur bébé) même si elles n’ont besoin de rien.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/