2 min de lecture Coronavirus

Covid-19 : non, une agence américaine n'a pas dit que le masque est inutile

FACT CHECKING - Une députée française a prétendu à l'Assemblée nationale que l'Agence de santé américaine avait conclu à l'inutilité du masque. Mais ce n'est pas vrai.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Covid-19 : non, une agence américaine n'a pas dit que le masque est inutile Crédit Image : THOMAS COEX / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Paul Turban

Vendredi 2 octobre à 4h30, les rangs de l'Assemblée nationale étaient clairsemés, les discussions portaient sur le prolongement de l’état d’urgence sanitaire. La députée du Bas-Rhin attachée au groupe Liberté et territoire Martine Wonner a pris la parole. Elle a terminé son intervention par cette sortie : "j’aimerais terminer, peut-être, par un scoop, car ça vient de sortir : le Center for Disease Control vient de faire des excuses. Le masque ne sert strictement à rien, mesdames et messieurs.

Le Center for Disease control ou CDC est la principale agence fédérale des États-Unis en matière de protection de la santé publique. C’est la référence outre-Atlantique, à l'image de notre conseil scientifique. Si comme le dit la députée, la CDC interdisait les masques, on comprendrait mieux pourquoi Donald Trump a enlevé le sien lors de son retour à la Maison Blanche

Pourtant, cette affirmation est fausse, puisque jamais la CDC n’a dit que les masques étaient inutiles. Cette intox est partie d'une confusion de la part de la députée, mais aussi de l'agence américaine

La CDC a présenté ses excuses

Dans sa déclaration, la députée du Bas-Rhin a dit que le virus ne se transmettait pas d’une manière aérienne mais par manuportage, c’est-à-dire par les mains, lorsque l'on touche des personnes ou des objets. Sur le site du CDC, consulté par le journal Le Monde, on se rend compte que jusqu’en septembre, l’autorité américaine ne parlait que de risques de transmission lors de contacts proches.  

À lire aussi
Le personnel médical d'un hôpital, pendant la crise du coronavirus (illustration) coronavirus
Coronavirus en Europe : les deuxièmes confinements ont-ils fonctionné ?

Fin septembre, le site a évoqué explicitement la transmission aéroportée puis a publié une autre version ne parlant plus de transmission aérienne. Lundi dernier, elle a finalement précisé une bonne fois pour toute noir sur blanc "que le virus peut parfois se diffuser par les voies aériennes" et a recommandé de porter un masque.

L’élue de l’Est de la France s’est donc arrêtée à la confusion sans vouloir en apprendre davantage. La CDC a présenté ses excuses pour cet imbroglio mais contrairement à ce qu’affirme Martine Wonner, même en s’embrouillant, la référence en matière de santé outre-Atlantique n’a jamais contesté la transmission aérienne du virus.

Une fake news très partagée

L'infox a été très partagée, et notamment sur YouTube où la galaxie des anti-masques se délecte de l’intervention de la députée. Dans les commentaires, certains parlent de vérité qui éclate, d’une femme qui n’a pas peur, d’une élue qui, selon une internaute, se fait traiter de complotiste parce qu’elle est blonde. 

C'est un succès viral pour cette vidéo puisque, pour les anti-masques, quand un élu les soutient, c’est un nouvel Austerlitz. Un député a été exclu du groupe LaREM au printemps car contre le déconfinement. Vu le contexte actuel, il y a des possibilités que l’on en reparle prochainement.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus États-Unis Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants