1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Covid-19 : non, les thermomètres-pistolets n'attaquent pas le cerveau
2 min de lecture

Covid-19 : non, les thermomètres-pistolets n'attaquent pas le cerveau

FACT CHECKING - Une publication Facebook très partagée affirme que les thermomètres frontaux attaquent la glande pinéale.

Un thermomètre-pistolet (illustration)
Un thermomètre-pistolet (illustration)
Crédit : Hector RETAMAL / AFP
Covid-19 : non, les thermomètres-pistolets n'attaquent pas le cerveau
02:51
micro générique
Jean-Mathieu Pernin - édité par Paul Turban

C’est devenu une manière de dire bonjour. Désormais, quand vous rentrez dans une entreprise, une salle de spectacle ou quand vous revenez de l’étranger à l’aéroport, on vous pointe un pistolet thermomètre pour connaitre votre température, car la fièvre est un symptôme du coronavirus

Depuis mi-juillet, une publication partagée plus de 6.000 fois traîne sur Facebook. Tous les messages commencent ainsi : "Voici le témoignage d’une infirmière très parlant", et s’ensuit une soi-disante traduction du message de l’infirmière dans lequel elle affirme refuser la prise de température par un pistolet thermomètre quand elle rentre dans un magasin. 

Elle dit même qu’elle indique son refus d’une voix douce et ferme. Elle-même faisant partie du personnel hospitalier, elle prétend que ce type de thermomètre attaque la glande pinéale. Il faudrait donc refuser le thermomètre à infrarouge.

Aucun rayonnement infrarouge émis

Contrairement à ce qui est écrit sur Facebook, le thermomètre frontal infrarouge n’envoie aucun rayonnement infrarouge vers le sujet pour prendre sa température. Comme l’explique l’AFP Factuel, le thermomètre est simplement un outil de mesure optique qui permet de mesurer le spectre infrarouge des objets. C’est donc le rayonnement infrarouge émis par la personne qui est intercepté par le capteur photo-thermique du thermomètre, via  une lentille. 

À lire aussi

Ce qui à provoquer ces intox, c’est l’appellation thermomètre laser. On imagine tout de suite une arme futuriste, prêt à armer les aventuriers du futur, pris au piège dans une bagarre intergalactique. Il n’en est rien. C’est à cette lumière que le thermomètre infrarouge doit la dénomination "thermomètre laser", qui peut prêter à confusion. 

Le lien avec la glande pinéale mystérieux

La puissance du faisceau laser permet de mieux viser est "faible, et des mises en garde sont présentes indiquant de ne pas regarder le faisceau laser", selon l’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé. Les thermomètres infrarouges mis sur le marché européen doivent, par ailleurs, répondre aux exigences du marquage "conformité européenne" (CE). 

Le lien fait avec la glande pinéale est mystérieux. Sa fonction est de secréter la mélatonine, ou hormone du sommeil, impliquée dans les rythmes circadiens, c’est-à-dire l’alternance des phases de sommeil et d’éveil. Elle est située au fin fond du cerveau. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/