2 min de lecture Coronavirus

Covid-19 : non, des drones ne survolent pas Marseille pour contrôler le port du masque

Une vidéo devenue virale montre un drone survolant les rues de Marseille pour contrôler si le port du masque est respecté dans la ville.

Micro générique Switch 245x300 Fact Checking Jean-Mathieu Pernin iTunes RSS
>
Covid-19 : non, des drones ne survolent pas Marseille pour contrôler le port du masque Crédit Image : AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
micro générique
Jean-Mathieu Pernin édité par Ryad Ouslimani

Allons donc voir ce qu’il se passe du côté des fake news, des fausses informations. Des drones survolent-ils Marseille pour vérifier si les habitants portent le masque en cette période ? C’est ce que suggère une vidéo qui cavale sur les réseaux sociaux et que l’on a du mal à arrêter depuis le 25 septembre dernier : elle a été vue plus de 125.000 fois.

On y voit un drone parcourir le ciel marseillais. Soudain un message en sort : "Police Nationale, lutte contre la Covid19, port du masque obligatoire partout dans l’agglomération et notamment sur le vieux port, à défaut vous vous exposez à une amende de 135 euros. Et l’auteur d’écrire ce message : "Terminé la science fiction, bienvenue chez les tarés psychotiques".

Sans donner foi à ce genre de messages, il est vrai qu’on comprend mieux l’intérêt des éditeurs d’avoir réédité 1984 de Georges Orwell juste avant l’été. Les commentaires qui s’en suivent n’en reviennent pas "État totalitaire", "monde de fous", alors que d’autres proposent carrément des armes anti-drones. 

Des drones pour annoncer le montant de l'amende

Alors d’abord détendons-nous car cette vidéo ne date pas de la semaine dernière mais en fait de fin août. En effet certains internautes ont remarqué les tenues légères des personnes figurant sur les vidéos. Or, vendredi dernier il faisait 16 degrés dans la cité phocéenne et une recherche rapide nous montre des vidéos de la sorte le 28 août dernier et déjà diffusées sur YouTube.

À lire aussi
Emmanuel Macron en visite au centre hospitalier René Dubos à Pontoise le 23 octobre 2020 coronavirus
Coronavirus : "Trop tôt pour dire si on va vers des reconfinements", dit Macron

Cette vidéo est hors contexte, mais il s'agit bien d'un drone de la police nationale. La Direction centrale de la Sécurité publique des Bouches-du-Rhône a communiqué sur le sujet et explique qu’un drone a bien survolé Marseille, non fin septembre, mais le 26 août dernier. Cette date est importante car en ce mercredi de fin d’été, les autorités régionales de Provence-Alpes-Côte-d'Azur imposent le port du masque obligatoire dans toute la ville. 

Ce drone a donc bien circulé mais non pour surveiller chaque habitant afin de savoir s'il portait bien son masque mais pour avertir la population de l’amende encourue en cas de non-respect du nouveau règlement imposé par les autorités.

Les drones interdits... à Paris

Pendant le confinement, des engins de la sorte avaient circulé à Paris et Nice… Certains maires s’étaient vantés de faire rentrer la surveillance dans une nouvelle ère. Une ambition futuriste vite remise dans les cartons. À la vue de cette vidéo, beaucoup d’utilisateurs des réseaux sociaux ont réagi en disant que c’était faux car selon le Conseil d’État cette pratique serait interdite.

C’est vrai que le 18 mai dernier, le Conseil d’État a confirmé le recours de l’association La quadrature du net et de la Ligue des droits de l’Homme de cesser immédiatement la surveillance par drone du respect des règles sanitaires, dans la capitale uniquement. À Nice, les drones ont cessé mais la décision du Conseil d'État ne s’y applique pas, comme à Marseille. La dictature sanitaire et sécuritaire, désolé pour certains, ce n’est pas encore d’actualité.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Drones
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants