2 min de lecture Coronavirus

Covid-19 : l'aéroport de Roissy se prépare à l'arrivée d'un vaccin

REPORTAGE - Dans la zone fret de l'aéroport, des containers pharmaceutiques attendent les vaccins. Tous les acteurs préparent la logistique.

Yves Calvi_ 3 Minutes pour Comprendre La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Covid-19 : l'aéroport de Roissy se prépare à l'arrivée d'un vaccin Crédit Image : ADP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Arnaud Tousch
Arnaud Tousch
édité par Coline Daclin

Les premiers vaccins contre le coronavirus sont attendus pour le premier semestre 2021. Mais en parallèle, les compagnies aériennes et les logisticiens s'organisent déjà pour organiser leurs transports. À l'aéroport Roissy Charles de Gaulle, tous les acteurs de la filière ont déjà commencé à se réunir dans cette perspective. 

Au terminal fret d'Air France KLM, les fournisseurs de containers pour produits pharmaceutiques s'organisent. Les vaccins doivent en effet être conservés dans une chambre froide. 

"C'est peut-être le produit le plus sensible à transporter en ce moment", déclare Patrick Van de Weghe, directeur commercial France d'Envirotainer, l'une des entreprises qui fabriquent ces containers. Les containers peuvent avoir une autonomie d'environ 1000 heures, entre 2 et 8 degrés maximum. Et ils servent déjà, notamment pour envoyer des vaccins anti-grippaux à travers le monde. 

Un suivi en temps réel est assuré dans le centre de contrôle cargo, avec des courbes de températures et des relevés systématiques. Mais ces plus de 6.000 containers ne suffiront peut-être pas si un vaccin est bel est bien lancé. Les entreprises tentent donc d'anticiper les besoins. "Il faut avoir le bon container au bon endroit et au bon moment", explique Patrick Van de Weghe.

Un coût à prendre en compte

À lire aussi
Des anxiolytiques (illustration). Coronavirus France
Coronavirus : hausse des ventes de médicaments contre le stress et les troubles du sommeil

Dans la zone cargo de l'aéroport, trois autres fournisseurs de containers pharmaceutiques s'organisent eux aussi pour que le plus grand nombre de conteneurs réfrigérés soient disponibles dès l'an prochain.

Air France KLM assure travailler "avec tous les laboratoires". Mais le transport des vaccins a un coût : rien que pour louer un container d'environ 30.000 doses, compter entre 5 et 10.000 euros. Un montant relativement peu élevé quand on sait qu'une cargaison peut valoir plusieurs millions d'euros.

Pour l'heure, il n'a "pas été demandé encore de protection supplémentaire", indique Béatrice Delpuech, en charge des produits à valeur ajoutée chez Air France KLM. Mais elle l'assure : "On saura faire". Pour l'heure, douanes et gendarmerie travaillent en étroite collaboration avec les compagnies aériennes sur ce sujet.

Dès l'annonce d'une date de sortie d'un vaccin, la chaîne logistique devrait donc se mettre en route pour importer, exporter, ou faire transiter les précieuses marchandises.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Coronavirus France Vaccin
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants