1 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : une infographie démontre l'efficacité du confinement

À travers une série de graphiques pour mieux comprendre l'expansion du coronavirus, le Washington Post prouve que le confinement total baisse considérablement le nombre de cas.

Le quartier de la Défense lundi 16 mars était quasi-déserte.
Le quartier de la Défense lundi 16 mars était quasi-déserte. Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Sarah Belien
Sarah Belien
Journaliste RTL

La France est au bord de la mise en quarantaine, au même titre que l'Italie avant elle. Si certains peuvent encore douter de son efficacité, l'étude menée par le Washington Post peut les convaincre du contraire.

Le journal américain a publié un article parsemé de graphiques, attestant l'évolution exponentielle du coronavirus dans le temps et démontrant que le confinement peut réellement "aplatir la courbe". Dans un premier temps, le titre fait état de la "courbe exponentielle" qui "inquiète les experts". Cette courbe semble stagner et augmente lentement en début de graphique pour finir par un pic vertigineux, dans lequel la France se trouve actuellement.

Si aucune mesure n'est prise, le journal n'hésite pas à affirmer que le nombre de cas pourrait doubler tous les jours. Dans ce cas, "il y aurait environ cent millions de cas aux États-Unis à la mi-mai." Mais il y a un réel moyen d'aplanir la courbe : par la "distanciation sociale", autrement dit, le confinement.

Le confinement : le meilleur des remèdes

Pour prouver l'efficacité du confinement, le Washington Post a fait une simulation mathématique sur une ville de 200 habitants des États-Unis. Parmi les habitants, une seule personne est malade.

À lire aussi
Le président brésilien Jair Bolsonaro coronavirus
Coronavirus au Brésil : soupçonné d'être malade, Bolsonaro se soumet à un test

Puis au fur et à mesure que la personne se déplace, le nombre de malade augmente rapidement jusqu'à que quasiment toute la population soit atteinte de la maladie. Elle se réduit ensuite à mesure que les gens se rétablissent. Mais sur une population comme celle de la France, soit 67 millions de personnes, l'ascension de la courbe risque d'être très longue et donc durer plusieurs mois.

Dans le cas d'une distanciation sociale, la propagation du coronavirus ralentit et n'atteint pas la majorité de la population. Ainsi, les personnes malades guérissent plus rapidement et le nombre de cas baisse de plus en plus.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Maladie Virus
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants