1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : recul des ventes de médicaments sans ordonnance en 2020
2 min de lecture

Coronavirus : recul des ventes de médicaments sans ordonnance en 2020

Le chiffre d'affaires des médicaments vendus sans prescription médicale en pharmacie a reculé de 9,4% en 2020, après une baisse de 4% en 2019.

Des médicaments (illustration)
Des médicaments (illustration)
Crédit : Raul ARBOLEDA / AFP
Marie Gingault & AFP

Les différents confinements, couvre-feu et autres mesures préventives face au coronavirus ont entrainé une baisse des maladies saisonnières, telle que la grippe ou la gastro-entérite. Ainsi, selon les fabricants, les ventes de médicaments sans ordonnance ont de nouveau chuté en 2020.

En 2019, le chiffre d'affaires des médicaments vendus hors prescription médicale en pharmacie avait reculé de 4%. En 2020, en pleine pandémie, celui-ci a de nouveau chuté de 9,4%, indique le baromètre annuel de l'association française des fabricants du secteur (Afipa) publié ce jeudi 4 février. 

En effet, en se protégeant de la Covid-19 avec le port du masque, le respect des gestes barrières, la limitation des déplacements et des contacts physiques, les Français se sont également protégés des maladies saisonnières et ont, par conséquent, eu moins recours aux médicaments sans ordonnance, précise l'Afipa. À contrario, le recours aux dispositifs médicaux et aux compléments alimentaires à pour sa part augmenté. 

55% des médicaments sans ordonnance, produits en France

En effet, le marché des dispositifs médicaux sans ordonnance, qui comprend les seringues, les bas de contention ou encore les produits cosmétiques par exemple, a grimpé de plus de 10%. Les demandes ont même explosé du côté des produits d'auto-diagnostic : + 86% avec notamment le succès du thermomètre sans contact.

À lire aussi

L'Afipa note une petite hausse de 1,4% sur un an du côté des compléments alimentaires, avec une demande particulièrement accrue des compléments servant à booster les défenses immunitaires (+24%). La pandémie de coronavirus a remis sur la table la question de souveraineté sanitaire. L'Afipa plaide pour sa part pour une politique gouvernementale "préservant et soutenant la production de médicaments sans ordonnance, en France et en Europe", tandis que plus de 55% des médicaments sans ordonnance vendus en pharmacie sont produits en France.

En outre, l'association demande notamment un cadre fiscal incitatif, ainsi que la valorisation de la production dans l'hexagone avec la création d'un label "made in France".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/