1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Cancer : Emmanuel Macron souhaite une génération sans tabac en 2030
2 min de lecture

Cancer : Emmanuel Macron souhaite une génération sans tabac en 2030

Les cancers tuent près de 150.000 personnes chaque année en France, mais les traitements sont de plus en plus efficaces.

Une femme fume une cigarette (illustration)
Une femme fume une cigarette (illustration)
Crédit : LODI FRANCK/SIPA
Cancer : Emmanuel Macron souhaite une génération sans tabac en 2030
02:25
Virginie Garin - édité par Louis Chahuneau

Mieux vaut prévenir que guérir. Le cancer qui cause la mort de 150.000 personnes dans le pays chaque année reste la première cause de décès chez les hommes, et la seconde chez les femmes.

Emmanuel Macron lance ce jeudi 4 février un nouveau plan cancer et nous demande de changer nos comportements : "Le tabac reste à l'origine de 70.000 nouveaux cas de cancers chaque année. C'est presque la moitié des cancers évitables. Le tabac tue, il détruit des vies et on ne le dit jamais assez. Je souhaite que la génération qui aura 20 ans en 2030 soit la première génération sans tabac de l'histoire récente. Et nous actionnerons tous les leviers de dissuasion : le prix, l'extension des espaces sans tabac, les campagnes d'information sur sa toxicité pour les êtres mais aussi pour la planète, un meilleur accompagnement pour ceux qui arrêtent de fumer, comme de ceux qui les y aident."


Dans ce plan cancer, il est d'abord question de prévention. Aujourd'hui on pourrait éviter 40% des cancers, on connaît parfaitement leur cause : le tabac, l'alcool. Macron veut réduire le nombre de cancers évitables de 50 à 60.000 par an, en 10 ans, par des campagnes ciblées pour les jeunes. Et puis pour le tabac en continuant à augmenter les prix. 

Multiplier les dépistages, développer un vaccin

Il y aussi les dépistages : il y en a 9 millions par an, il en faudrait 1 million de plus d'ici quatre ans. Enfin mieux soigner : le président mise sur la science. Le budget consacré aux cancers va augmenter de 20% dès l'an prochain et la moitié sera prévu pour la recherche. 

À lire aussi

Ces dernières années, on a réalisé des progrès considérables dans la science. Le traitement phare reste la chimiothérapie. Mais grâce à la génétique, les traitements sont aujourd'hui ciblés, adaptés à chaque malade, ce qui les rend plus efficaces, plus supportables. Et puis on soigne avec les anticorps associés à la chimiothérapie. Des résultats sont déjà observés sur la leucémie.

Le grand espoir c'est aussi le vaccin contre le cancer. On prélève des cellules cancéreuses sur le malade et on fabrique avec un vaccin qui active son système immunitaire. Enfin, il y a le vaccin à ARN messager qui fait ses preuves contre le coronavirus qui pourrait permettre de traiter rapidement des cancers.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/