1 min de lecture Santé

Coronavirus : qu'est-ce que le "plan blanc", déclenché dans tous les hôpitaux ?

ÉCLAIRAGE - Olivier Véran a déclenché "le plan blanc" pour les hôpitaux et les cliniques. Il prévoit notamment le rappel de tous le personnels et la déprogrammation des opérations non-urgentes.

Coronavirus : en France, 1.000 personnes déjà guéries.
Coronavirus : en France, 1.000 personnes déjà guéries. Crédit : FRED DUFOUR / AFP
IMG_0047
Nicolas Scheffer

La France compte désormais 16 morts et près de 1.000 personnes touchées par le coronavirus, en particulier dans l'Oise et le Haut-Rhin. Dans ces deux départements, les écoles et les crèches seront closes. Malgré tout, l'épidémie reste au stade deux sur trois.  

Le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé vendredi 6 mars que les hôpitaux et les cliniques doivent déclencher leur "plan blanc". C'est un dispositif de crise qui permet aux établissements de faire face à une situation sanitaire exceptionnelle afin d'accueillir un afflux de patients. Tous les moyens internes peuvent être déployés. Le 25 février dernier, les hôpitaux de Creil et de Compiègne avaient déjà activé leur plan blanc.

Tous les personnels médicaux et paramédicaux peuvent être rappelés. Des lits supplémentaires sont alors ouverts et les opérations non indispensables sont reportés. Par ailleurs, chaque établissement doit se doter d'une cellule de crise. Les visites sont également limitées. Enfin, les stocks doivent être adaptés à la situation.

De même, un "plan bleu", similaire peut être activé dans les Ehpad. Il peut impliquer le confinement de résidents et des personnels, voire leur évacuation et l'accueil de patients en provenance d'autres établissements de santé

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Hôpitaux Coronavirus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants