1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : pourquoi la situation est plus inquiétante à La Réunion et en Guyane
2 min de lecture

Coronavirus : pourquoi la situation est plus inquiétante à La Réunion et en Guyane

ÉCLAIRAGE - Les deux départements d'outre-mer sont les seuls à avoir toujours un taux d'incidence supérieur au seuil d'alerte.

Un laborantin réalise un test Covid en Guyane (illustration)
Un laborantin réalise un test Covid en Guyane (illustration)
Crédit : JODY AMIET / AFP
Coline Daclin

Les chiffres de l'épidémie s'améliorent en France. Le taux d'incidence, qui donne le nombre de personnes contaminées par la Covid-19 pour 100.000 habitants, est passé sous le seuil d'alerte de 50, presque partout. Seuls deux départements d'outre-mer ont encore un taux d'incidence plus élevé : La Réunion, et la Guyane

Sur l'île de La Réunion, l'incidence est à 126, soit environ 100 points de plus que la moyenne nationale. La dynamique épidémique est à la baisse : le taux d'incidence a atteint son pic, à plus de 150, sur la semaine du 15 au 20 mai, et la tension en réanimation chute depuis la mi-mars. Néanmoins, le nombre de personnes hospitalisées à cause de la Covid-19 reste haut, à 148 au 21 juin, alors qu'il n'avait pas dépassé les 100 pendant la deuxième vague. Les variants inquiètent surtout les autorités.

Des craintes avec le retour des voyageurs

Santé publique France a alerté le 17 juin dernier sur l’introduction de nouveaux variants sur l'île, et en particulier le variant Delta. "Avec les vacances de juillet-août et l’augmentation du trafic aérien, l’introduction de nouveaux variants par des voyageurs infectés est possible, comme avec le variant Delta (indien) dont la contagiosité est 60% plus élevée que le variant Alpha (anglais)", écrit l'agence de santé. 

Pour le moment, trois variants circulent à La Réunion, selon la 1ère : le variant Beta (sud-africain), Alpha et Gamma (brésilien). Le Beta est celui qui circule le plus.

À lire aussi

Depuis le 4 juin, les motifs impérieux pour se rendre à La Réunion ont en effet été levés pour les personnes vaccinées, même s'il reste obligatoire de produire un test négatif au coronavirus. Les non-vaccinés doivent en plus justifier d'un motif de voyage et s'isoler 7 jours à l'arrivée.

En Guyane, les réanimations très chargées

En Guyane, la situation est plus alarmante. Le taux d'incidence est à 294, soit à peu près le même qu'à la mi-avril au niveau national, quelques semaines après le pic de la troisième vague. Il baisse lentement, mais le nombre d'hospitalisations reste élevé. La tension hospitalière en réanimation est à 92%, et 124 personnes étaient hospitalisées pour Covid au 21 juin. 17 personnes sont décédées des suites de la Covid-19 en 11 jours entre le 6 et le 17 juin sur ce territoire de 300.000 habitants. Notons que depuis le 1er mars 2021, le variant Gamma est majoritaire en Guyane

Le gouvernement assure rester "particulièrement vigilant" sur la situation sanitaire en Guyane et déploie des "moyens supplémentaires" pour accélérer la vaccination. Pour l'heure, un isolement de 7 jours reste obligatoire à l'entrée dans le département, même pour les personnes vaccinées, et les motifs impérieux restent obligatoires pour tous.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/