3 min de lecture Cancer

Coronavirus : le coup de gueule de Michel Cymes contre le blocage des autotests

En plus d'arriver tardivement en France, les autotests pour détecter le coronavirus seront réservés à la vente en pharmacie. Un blocage symptomatique des contraintes administratives qui empêchent la France de lutter efficacement contre le virus, estime Michel Cymes.

Michel Cymes Ça va Beaucoup Mieux Michel Cymes iTunes RSS
>
Coronavirus : le coup de gueule de Michel Cymes contre le blocage des autotests Crédit Image : KEVIN WINTER / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / GETTY IMAGES VIA AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
CYMES_245300
Michel Cymes Journaliste

Mi-avril, les pharmacies pourront délivrer des autotests salivaires pour dépister le Covid. On a envie de dire: Enfin ! On rappelle d’abord que ces auto-tests permettent, comme leur nom l’indique, de voir si l’on est porteur du virus. Le principe est simple : un écouvillon dans les narines, sans l’enfoncer aussi loin que les PCR ou les tests antigéniques, on le met dans un réactif et on attend un peu. Même principe que pour les tests de grossesses.

Alors oui, cent fois oui, c’est moins fiable que les PCR, ce n’est pas aussi simple qu’on le dit parce qu’il faut bien faire le prélèvement, ça risque de faussement rassurer des gens qui seraient porteurs du virus mais dont le test serait négatif, ça permet à ceux qui seraient positifs et peu responsables de garder le résultat pour eux avec le risque de le transmettre.

Ces derniers mois, je me suis bien gardé de critiquer les décisions prises par les autorités sanitaires, le ministre de la santé ou le Président de la République. On ne va pas entrer dans les polémiques style c’est mieux ailleurs, ou on aurait du faire ci ou ça alors que le virus est imprévisible.

En revanche, ce qui se passe avec ces autotests est incompréhensible. D’abord, ça fait des semaines que les autres pays vendent ces tests. Et ils le font, non seulement en pharmacie, mais également dans les grandes surfaces. En France , il faut des semaines entre l’autorisation de les commercialiser mi mars et leur mise à disposition au public mi avril. Et je vais sûrement fâcher ces acteurs de santé indispensables que sont les pharmaciens, mais pourquoi sont-ils les seuls à pouvoir vendre ces tests ?

À lire aussi
vaccin
Coronavirus en Israël : le pays laisse tomber les masques en extérieur

Certes ce sont des dispositifs médicaux et la loi interdit leur vente en grande surface. Sauf qu’il y a des dérogations à condition qu’il y ait un pharmacien puisque l’on peut y trouver des tests de grossesse et d’ovulation. Il suffirait d’un arrêté pour que les autotests Covid puissent entrer dans le cadre des exceptions mais non, les pharmaciens en ont obtenu l’exclusivité.

La priorité devrait être de sortir rapidement de l'épidémie

Plus les tests seront accessibles, plus les Français les utiliseront. Bien sûr que tout le monde ne se déclarera pas forcément s’il est positif, et alors ? Vous pensez que parce qu’une personne aura acheté son test en pharmacie elle se sentira obligée de se déclarer ? Si c’est le cas, tous les pays qui autorisent la vente en grande surface sont complètement inconscients.

Finalement cette histoire d’autotests est symptomatique de tout ce qui se passe sur le plan bureaucratique et corporatiste depuis le début de l’épidémie. Emanuel Macron ne cesse de répéter que notre pays est plombé par les méandres de la bureaucratie, des administrations qui se renvoient la balle, du principe de précaution qui devient complètement délirant tellement il ne s’adapte pas à la crise terrible que nous traversons. 

Nous sommes figés par un dogmatisme, des lois auxquelles on ne veut pas toucher, des lobbys, un corporatisme, même en cette période où tout le monde devrait aider à trouver des solutions.

Combien de temps il a fallu pour que les vétérinaires soient autorisés à vacciner, combien de temps il a fallu pour que l’on fasse appel au privé alors qu’on manquait de lits de réa dans le public ? La priorité c’est de sortir de cette épidémie et vite. Mais après, dans le nouveau monde, il va vraiment falloir se pencher sur ce qui n’a pas fonctionné et il y a du boulot.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cancer Michel Cymes Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants