1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : les tests PCR pour voyager à l'étranger sont-ils remboursés ?
3 min de lecture

Coronavirus : les tests PCR pour voyager à l'étranger sont-ils remboursés ?

L'Assurance maladie prend en charge les dépistages du Covid-19 réalisés à l'étranger à certaines conditions. Les tests réalisés dans le cadre d'un voyage touristique ne sont pas remboursés.

Un membre des marins-pompiers de Marseille prélève un échantillon d’écouvillon auprès d’un collègue pour un test PCR à Marseille, le 19 janvier 2021. (Illustration)
Un membre des marins-pompiers de Marseille prélève un échantillon d’écouvillon auprès d’un collègue pour un test PCR à Marseille, le 19 janvier 2021. (Illustration)
Crédit : CHRISTOPHE SIMON / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue

Depuis la reprise du tourisme au printemps, le dépistage du coronavirus est une composante importante du budget des voyageurs. La présentation d'un test PCR négatif récent est systématiquement exigée pour revenir en France, sauf pour les personnes pouvant justifier un schéma vaccinal complet qui sont de retour d'un pays où le virus ne circule pas activement. 

Quasiment gratuits en France, ces soins peuvent représenter un budget conséquent dans certains pays. Le montant du prélèvement et son analyse en laboratoire peut par exemple monter jusqu'à 120 euros en Espagne et au Portugal. Mais dans certains cas, ces prélèvements peuvent être pris en charge par l'Assurance maladie. 

Sollicitée par RTL, la direction de la Sécurité sociale explique que les textes prévoient un remboursement des soins médicalement nécessaires lorsqu'ils sont dispensés dans un État de l’UE, EEE et Suisse. Il convient alors de présenter sa carte européenne d'Assurance maladie lors de la réalisation du test. Il est aussi possible d'être remboursé en renvoyant un formulaire disponible à cette adresse.

Cela signifie que seuls les tests réalisés avec une prescription médicale, après avoir fait vérifier les symptômes par un médecin ou pour les cas contacts, sont éligibles à un remboursement. Le ministre de la Santé Olivier Véran a confirmé récemment que les tests de confort, effectués pour revenir en France dans le cadre d'un séjour touristique, ne sont pas pris en charge par la France.

À lire aussi

Pour les tests pratiqués hors UE, EEE et Suisse,  le code de la Sécurité sociale, prévoit dans son article R 160-4 que les caisses d’assurance maladie peuvent procéder au remboursement forfaitaire des soins dispensés aux personnes bénéficiaires de la prise en charge des frais de santé ( …) qui sont tombés malades inopinément, sans que celui-ci puisse excéder le montant du remboursement qui aurait été alloué si les intéressés avaient reçu les soins en France.

Le remboursement est passé de 50 à 35 euros

Pour les tests pratiqués en l’UE, EEE et Suisse, et en cas de choix pour le remboursement de la législation nationale, le tarif français est désormais de 35 € . Il était jusqu’à présent de 50 €. Mais l’arrêté du 29 mai 2021 publié au Journal officiel le 1er juin 2021 a diminué le montant du prix de ce test en le faisant passer à 27 euros. Il a été acté que le montant de prise en charge du test s’élevait à 35 euros afin de prendre en compte en plus les frais de prélèvement et d’analyse. Cela s’applique pour les tests qui ont été réalisés à partir du 1er juin 2021. Les délais de remboursements sont de l’ordre de 3 mois.

S’agissant des test réalisés hors UE /EEE/Suisse, l’article R160-4 du code de la sécurité sociale indique que "les caisses d’assurance maladie peuvent procéder au remboursement forfaitaire des soins dispensés hors d’un État membre de l’Union ou partie à l’accord sur l’Espace Économique européen aux personnes bénéficiaires de la prise en charge des frais de santé au titre de l’article L160-1 et L160-2 qui sont tombés malades inopinément sans que cela puisse excéder le montant du remboursement qui aurait été alloué si les intéressés avaient reçu les soins en France".

Les tests hors UE, EEE et Suisse sont ainsi pris en charge à hauteur de 27% dans la limite maximale d’un montant de 35 euros afin que le remboursement des tests hors UE, EEE et Suisse ne dépasse pas le montant du remboursement du test si l’intéressé avait réalisé le test en France.

Enfin, les tests effectués sur le territoire français par les touristes relevant d’un État de l’UE, EEE et Suisse ne seront pris en charge que sur présentation de la carte européenne d'Assurance maladie et sur prescription médicale, sauf si le touriste est identifié comme cas contact. En l’absence de CEAM, l’avance des frais sera exigée. Ces même règles seraient applicables aux assurés français en séjour dans un Etat de l’UE, EEE et Suisse.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/