1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Coronavirus : les 4 arguments de Michel Cymes en faveur du pass sanitaire
2 min de lecture

Coronavirus : les 4 arguments de Michel Cymes en faveur du pass sanitaire

Michel Cymes défend l'idée d’un pass sanitaire que le gouvernement prévoit d'utiliser pour accéder à certains rassemblements ou événements à partir du 9 juin prochain.

Le pass sanitaire, ici un QR code stocké sur TousAntiCovid, va être utilisé pour voyager dans l'Europe cet été
Le pass sanitaire, ici un QR code stocké sur TousAntiCovid, va être utilisé pour voyager dans l'Europe cet été
Crédit : AFP
Coronavirus : les 4 arguments de Michel Cymes en faveur du pass sanitaire
03:16
Coronavirus : les 4 arguments de Michel Cymes en faveur du pass sanitaire
03:16
Michel Cymes

Je défends cette idée parce que je ne comprends pas trop les polémiques qui fleurissent ici et là, notamment sur les réseaux sociaux qui, comme chacun sait, sont des repères d’épidémiologistes auto-formés, doublés de fabricants de fake news. Il semble que tout soit bon pour discréditer une bonne idée, je dirais même une saine idée, l’adjectif étant à prendre au premier degré, puisque l’enjeu est réellement de santé publique.

Pour les détracteurs du pass sanitaire, l’enjeu concerne la liberté. Mais la liberté d’aller au travail, à l’école, au restaurant, dans les services et transports publics ou de faire ses courses, bref à se livrer à tout ce qui fait la vie quotidienne de chacun d’entre nous, cette liberté-là, donc, n’est en rien menacée par le pass sanitaire puisqu’il ne s’appliquera pas dans ces cas-là.

Un sésame pour retrouver plus de liberté

Après, pour avoir la liberté d’aller au théâtre, dans un salon, une foire, un stade, un festival, que sais-je encore, on peut concevoir que, dans le contexte actuel, le pass sanitaire soit nécessaire pour un temps donné. Crier à la mesure liberticide est absurde. Car l’objectif du pass, c’est justement de nous permettre de retrouver au plus vite toutes les libertés qui magnifient (caractérisent) notre mode de vie.

Ce n'est pas un pass vaccinal

On trouve, parmi les opposants au pass sanitaire, pas mal d’antivax. Or, le pass sanitaire n’est pas un pass vaccinal. Non. À ce jour, il semble possible de disposer d’un pass sanitaire sans avoir été vacciné puisque le document, qu’il soit au format numérique ou au format papier, vous permettra de prouver 3 choses :
> soit que vous avez fait un test qui s’est avéré négatif.
> soit que vous êtes rétabli après avoir eu le Covid.
> soit, que vous êtes vacciné.

À lire aussi

Ces preuves ne sont pas cumulatives. Non. Une seule preuve suffira.  Et encore une fois, la vaccination n’est pas indispensable (même si je vous la recommande chaudement).

Il y a déjà des vaccins obligatoires en France, le Covid n'en fait pas partie

D’abord en rappelant qu’il existe, en France, 11 vaccins obligatoires pour les enfants, lesquels ne s’en portent pas plus mal, c’est une litote, car la vaccination obligatoire a permis, (si je ne vous l’ai pas dit 1000 fois, je ne vous l’ai jamais dit), d’éradiquer certaines maladies dont certaines étaient mortelles. Or, le Covid en est une, de maladie mortelle, et pourtant son vaccin reste facultatif.

Ensuite en soulignant qu’il n’y a pas lieu de craindre une confiscation de vos données de santé. Si telle était l’ambition des autorités, ça fait longtemps que le système serait en place puisqu’en France, il y a déjà 24 maladies à déclaration obligatoire. Et figurez-vous que le Covid n’en fait pas partie.

Les antivax ne sont pas gênés par les vaccins obligatoires pour voyager à l'étranger

Enfin, soyons sérieux. Parmi les antivax, il s’en trouve qui voyagent à l’étranger, dans certains pays ou certains vaccins sont obligatoires. Je pense à celui de la fièvre jaune, par exemple… Et dans ce cas, que font nos antivax ? Ils se font vacciner. Ou ils restent chez eux. En tout liberté. Avec le pass sanitaire, c’est pareil, la contrainte vaccinale en moins.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/