2 min de lecture Médecine

Coronavirus : le dépistage massif remis en cause par des syndicats de biologistes

Deux syndicats de biologistes demandent aux autorités sanitaires de revoir la stratégie de dépistages massifs, jugée peu pertinente et problématique à terme.

Un laboratoire de virologie à l'hôpital Bichat à Paris (Illustration).
Un laboratoire de virologie à l'hôpital Bichat à Paris (Illustration). Crédit : JOEL ROBINE / AFP
Ryad Ouslimani
Ryad Ouslimani
et AFP

Le gouvernement avait très vite annoncé à la fin du confinement sa volonté d'augmenter le nombre de tests à la Covid-19 en France, Olivier Véran allant même jusqu'à fixer fin août un cap d'un million de tests par semaine. Et si le chiffre est atteint, il semble que la grogne des laboratoires d'analyses médicales monte. En effet, deux syndicats de biologistes demandent au gouvernement de "remettre de l'ordre" dans sa politique. 

Devant les files d'attente toujours plus longues et les délais allongés de rendu des résultats, ils demandent la mise en place de "files prioritaires" aux patients munis d'ordonnance, et vont jusqu'à demander la fin des "campagnes massives" de tests, annonce le Syndicat des biologistes.

La principale organisation de la profession estime qu'"annoncer des objectifs chiffrés n'est plus aujourd'hui une priorité" et qu'il faut désormais "hiérarchiser les niveaux de priorité" afin de "remettre de l'ordre entre les différents types de patients".

Moins de chiffre, plus de "pertinence médicale"

Pour cela, le syndicat propose de "réserver une file prioritaire aux patients zéros et aux cas contacts" qui se présenteraient avec une ordonnance de leur médecin ou de leur caisse d'assurance maladie.

À lire aussi
Contre le coronavirus il est essentiel de bien se laver les mains coronavirus
Coronavirus : les réflexes à conserver après l'épidémie selon Michel Cymes

Plus alarmiste, le Syndicat des jeunes biologistes médicaux a dénoncé mardi "les dangers d'une politique de santé fondée sur le chiffre et non sur la pertinence médicale", qui "sature les capacités" des laboratoires et de leurs fournisseurs, provoquant même une "pénurie de réactifs".

C'est ainsi une révision de la politique de dépistage massif des Français que demandent les syndicats de biologistes, avec une "priorisation (...) sur la base d'une ordonnance médicale", cette organisation souhaite également que les agences régionales de santé stoppent leurs "campagnes massive de dépistage à l'échelle d'un territoire entier auprès des populations asymptomatiques sans risque particulier".

Sans ces mesures visant à "mieux cibler" le dépistage, "c'est l'ensemble du dispositif tester-tracer-isoler qui s'écroulera et tout le pays qui ira dans le mur en automne", prédit le syndicat.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Médecine Coronavirus France Laboratoire
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants