2 min de lecture Coronavirus

Coronavirus : "Il y aura plusieurs vaccins", selon une virologue

INVITÉE RTL - Marie-Paul Kieny, virologue, vaccinologiste et directrice de recherche à l'INSERM, estime que "vraisemblablement, il y aura plusieurs vaccins" contre la Covid-19.

Yves Calvi_ 6 Minutes pour Trancher Yves Calvi
>
Coronavirus : "Il y aura plusieurs vaccins", selon une virologue Crédit Image : DOUGLAS MAGNO / AFP | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Jérôme Florin
Jérôme Florin édité par Paul Turban

Plusieurs vaccins sont actuellement en cours de développement pour venir à bout de l'épidémie de coronavirus. Selon Marie-Paul Kieny, virologue, vaccinologiste et directrice de recherche à l'INSERM, invitée de RTL ce mercredi 29 juillet, "le plus avancé est une société qui s'appelle AstraZeneca. Elle développe un vaccin dont les premières phases de développement ont été menées par l'université d'Oxford (Royaume-Uni)". 

"On pense que cette société est à peu près en avance d'un mois, un mois et demi par rapport à ses concurrents, explique Marie-Paul Kieny. Mais il y a tout un paquet de vaccins qui sont déjà bien avancés et qui suivent le challenger de très près. On attend pendant l'été ou au début de l'automne des premiers résultats d'AstraZeneca, de Moderna, d'un vaccin chinois".

Dès l'année prochaine, "il y aura certainement des produits sur lesquels on saura s'ils sont efficaces à protéger contre le coronavirus, estime la vaccinologiste. Quant à savoir s'ils protègent contre l'infection, contre la maladie, s'ils protègent les personnes jeunes (les personnes âgées sont toujours plus difficiles à protéger), on a encore des incertitudes sur la performance de ces vaccins."

Vraisemblablement, il y aura plusieurs vaccins

Marie-Paul Kieny, virologue, vaccinologiste et directrice de recherche à l'INSERM, invitée de RTL ce mercredi 29 juillet.
Partager la citation

"Vraisemblablement, il y aura plusieurs vaccins, et certains auront peut-être des efficacités différentes chez les personnes âgées, détaille par ailleurs la vaccinologiste. Certains agiront plus ou moins vite. Certains seront plus réactogènes, c'est-à-dire des vaccins qui provoquent un peu de fièvre. Il va falloir au fur et à mesure que les résultats de ces vaccins soient disponibles pour trouver quel vaccin est le plus adapté pour chaque population."

À lire aussi
Alain Griset, ministre des PME sur RTL, le 29 septembre 2020 Coronavirus France
Covid-19 : "Pas de raison qu'il y ait des règles différentes" entre Paris et Marseille

Le vaccin "n'est pas la seule solution, rappelle la directrice de recherche à l'INSERM. Il y a les gestes barrière. Mais ces mesures barrière sont difficiles à mettre en place dans la durée, parce qu'il faut que tout le monde les applique pour que ça marche. Le vaccin est donc une aide précieuse pour arriver à éliminer l'impact sur notre société de cette pandémie."

Les Français sont en général vaccinosceptiques

Marie-Paul Kieny, virologue, vaccinologiste et directrice de recherche à l'INSERM, invitée de RTL ce mercredi 29 juillet.
Partager la citation

Mais l'efficacité d'un éventuel vaccin est d'autant plus incertaine qu'un tiers des Français déclarent qu'ils ne se feront pas vacciner. "Les Français sont en général vaccinosceptiques, selon Marie-Paul Kieny. La vaccination des enfants était tombée tellement bas que le gouvernement a été obligé de rendre obligatoires les 11 vaccins de l'enfant. Cela montre bien qu'il y a un problème. Il va falloir expliquer comment sont faits ces vaccins."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus Santé Coronavirus France
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants