3 min de lecture Justice

Affaire Maddie McCann : retour sur 13 ans de mystère et d'enquête

ÉCLAIRAGE - Les autorités allemandes ont entamé mardi 28 juillet des fouilles dans un jardin ouvrier à Hanovre, en vue de retrouver le corps de la petite Maddie McCann disparue en 2007 au Portugal. Retour sur 13 ans d'enquête.

Kate et Gerry McCann, les parents de la petite Madeleine McCann, la fillette britannique de quatre ans disparue au Portugal en 2007, ici le 30 mai de la même année à Rome.
Kate et Gerry McCann, les parents de la petite Madeleine McCann, la fillette britannique de quatre ans disparue au Portugal en 2007, ici le 30 mai de la même année à Rome. Crédit : TIZIANA FABI / AFP
Thomas Pierre
Thomas Pierre et AFP

L'affaire Maddie McCann est-elle sur le point d'être résolue ? La police allemande effectuait mardi 28 juillet des fouilles dans un jardin ouvrier près de Hanovre, selon le parquet de Braunschweig, chargé du dossier. Tout commence le 3 mai 2007 au Portugal dans un complexe touristique lors de vacances familiales. Les gendarmes pensent, dans un premier temps à une escapade, mais la piste de l'enlèvement de l'enfant se précise rapidement. 


Treize ans après la disparition de la fillette qui allait souffler ses quatre bougies ans, l'affaire se voit relancée début juin du côté de l'Allemagne. Un suspect, un homme de 43 ans déjà incarcéré pour des viols sur des fillettes, est alors identifié dans la région d'Hanovre.

Dans l'attente de la suite de l'enquête et d'un éventuel dénouement, voici les principaux événements, depuis la disparition au Portugal de la fillette britannique, jusqu'à l'identification de ce nouveau suspect, qui transporte l'affaire et ses mystères à l'autre bout de l'Europe.

Disparition au Portugal

Le 3 mai 2007 à quelques jours de son quatrième anniversaire, Maddie, en vacances avec sa famille à Praia da Luz (sud du Portugal) disparaît de la chambre du complexe hôtelier où elle dormait avec ses frère et sœur âgés de deux ans, pendant que leurs parents dînaient dans un restaurant voisin.

À lire aussi
Alain Soral à Paris, le 23 avril 2009. justice
Antisémitisme : Alain Soral condamné à payer 134.400 euros à la Licra

Le 5, appartements voisins, jardins et plages sont fouillés. Les parents, Kate et Gerry McCann, disent avoir trouvé les fenêtres de la chambre forcées et la porte ouverte au retour du dîner. On évoque des réseaux pédophiles internationaux.

Le 15 mai, un Britannique participant activement aux recherches est mis en examen. Le 16, les parents, convaincus d'un enlèvement, lancent une campagne médiatique et créent un fonds de soutien, afin notamment de s'assurer les services de détectives privés.

Les parents inculpés

Le 8 août, des traces de sang et "vestiges biologiques non visibles à l'oeil nu" sont découverts sur les murs de la chambre. Le 11, la police judiciaire portugaise reconnaît envisager l'hypothèse que la fillette soit décédée.

Le 7 septembre, les parents sont mis en examen et laissés en liberté. Ils sont soupçonnés par le responsable de l'enquête Gonçalo Amaral d'avoir dissimulé le cadavre de leur fille après un décès accidentel. Le 9, les époux McCann rentrent en Grande-Bretagne.

L'enquête est classée

Le 21 juillet 2008, le Portugal classe l'enquête et lève les mises en examen des parents et du Britannique. Trois jours plus tard, l'ex-inspecteur Amaral, limogé en octobre 2007, publie un livre "Maddie, l'enquête interdite", où il réitère ses accusations envers les McCann. Ces derniers ont demandé en vain l'interdiction du livre. Ils intentent un procès en diffamation. 

La police britannique intervient

Le 13 mai 2011, le Premier ministre britannique David Cameron charge la police de Londres d'"apporter son expertise" dans le dossier, en réponse à une supplique des parents. En avril 2012, Scotland Yard diffuse une photo de la fillette vieillie par ordinateur, disant "croire sincèrement" que Maddie pourrait être vivante.

Les autorités portugaises indiquent qu'"il n'y a pas de nouveaux éléments pour l'instant permettant la réouverture de l'enquête".

Nouvelle enquête

En juillet 2013, les policiers britanniques affirment travailler sur de "nouvelles pistes sérieuses" et s'intéresser à 38 personnes, confirmant l'ouverture formelle d'une enquête.

En octobre, ils annoncent éplucher les relevés de milliers de téléphones portables. Les enquêteurs indiquent avoir interrogé jusque-là 442 personnes, et identifié 41 suspects potentiels dont 15 Britanniques, sans procéder à aucune arrestation.

La presse diffuse deux portraits-robots d'un même homme vu en train de porter un enfant aux "cheveux blonds". Ces dessins ont été diffusés dans les médias au Royaume-Uni, en Allemagne et aux Pays-Bas

Enquête rouverte au Portugal

Le 24 octobre 2013, le Portugal rouvre l'enquête sur la disparition, évoquant des "éléments nouveaux". En mars 2014, les policiers britanniques enquêtant sur la disparition de Maddie annoncent rechercher un délinquant sexuel qui a agressé cinq fillettes après s'être introduit dans des maisons de vacances.

En juin, les autorités britanniques et portugaises lancent des fouilles à proximité du lieu de la disparition, mais elles ne révèlent "aucun indice" selon Scotland Yard. Début 2017, l'ancien inspecteur Gonçalo Amaral, condamné en 2015 pour diffamation envers les parents, est acquitté en appel. 

Un suspect en Allemagne

Le 3 juin 2020, la police allemande annonce enquêter sur un nouveau suspect, un pédophile multirécidiviste actuellement incarcéré en Allemagne, qu'elle soupçonne du meurtre de la fillette. Le 28 juillet, des fouilles sont entreprises dans un jardin ouvrier près de Hanovre. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Justice Maddie Allemagne
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants