2 min de lecture Épidémie

Coronavirus : Belgique, Espagne, Allemagne... Ces pays qui durcissent leurs mesures

ÉCLAIRAGE - Face à la menace d'une deuxième vague, certains pays européens prennent des mesures de plus en plus drastiques.

Une policière sur une plage de Barcelone, en Catalogne, le 24 juillet dernier
Une policière sur une plage de Barcelone, en Catalogne, le 24 juillet dernier Crédit : Josep LAGO / AFP
Photo-Thomas-Pierre
Thomas Pierre et AFP

Restrictions de voyage en Europe, "bulle de contact" rétrécie en Belgique, plages fermées le soir en France... De nombreux pays durcissent leurs mesures sanitaires pour tenter de freiner la propagation du coronavirus. Face à une épidémie qui semblait avoir été maîtrisée grâce à l'instauration de confinements stricts au printemps, les craintes sont vives de voir apparaître une seconde vague aux enjeux économiques et sociétaux potentiellement désastreux.

La Belgique, l'un des pays qui compte le plus de morts de la Covid-19 par rapport à sa population (85 pour 100.000 habitants), a annoncé un nouveau durcissement des mesures, évoquant une recrudescence "préoccupante" des cas. A partir de mercredi 29 juillet, le nombre de personnes que les Belges sont autorisés à voir de façon rapprochée et régulière, dans le cadre de leur "bulle de contact", sera abaissé de 15 à 5 personnes, par foyer, pour les quatre prochaines semaines.

En France, également inquiète d'un rebond des contaminations, les autorités ont ordonné lundi 27 juillet la fermeture de lieux de rassemblement comme les plages, les parcs et les jardins publics la nuit dans la ville touristique de Quiberon, sur l'Atlantique. Le port du masque a été rendu obligatoire dans les rues fréquentées du centre-ville et sur les marchés, les autorités locales évoquant un "cluster sanitaire à risque de fort potentiel de transmission".

Les autorités allemandes vont imposer des tests de dépistage aux voyageurs revenant de régions à risques. Comme elles ont déconseillé les voyages non essentiels vers les régions espagnoles d'Aragon, de Catalogne et de Navarre en raison du "nombre élevé d'infections" de coronavirus.

À lire aussi
Le Premier ministre Jean Castex lors d'un point presse le jeudi 29 octobre 2020. Coronavirus France
Confinement : déplacements, attestations, télétravail... Ce qui change à partir de vendredi

Quant à la Grande-Bretagne, elle soumet depuis dimanche 26 juillet les passagers en provenance d'Espagne, deuxième destination touristique mondiale derrière la France, à une période d'isolement. Une mesure critiquée par Madrid, qui tablait sur la saison touristique et a riposté en assurant être un "pays sûr".

L'Espagne observée avec crainte

En Espagne justement, l'obligation du port du masque a été renforcée dans la région de Madrid, et les rassemblements ont été limités à dix personnes. La région a notamment décidé, comme l'ont déjà fait la quasi totalité des régions espagnoles, d'imposer le port du masque dans la rue et "sur les terrasses" même lorsqu'une distance de sécurité de 1,5 mètre peut être respectée.

En Catalognele gouvernement, qui a demandé aux habitants il y a dix jours de "rester chez eux", a depuis ordonné la fermeture des discothèques et bars de nuit. La Protection civile régionale a interdit aussi les salles de concert disposant d'une piste de danse et impose un couvre-feu à minuit sur les établissement de jeux, les casinos, les bars et les restaurants.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus Coronavirus Espagne
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants