1. Accueil
  2. Actu
  3. International
  4. Coronavirus au Brésil : plus de 3.000 morts en 24h, un nouveau record
2 min de lecture

Coronavirus au Brésil : plus de 3.000 morts en 24h, un nouveau record

Au total, le Brésil recense 298.676 décès depuis le début de la pandémie, dont 3.521 lors des dernières 24 heures. Il s'agit du deuxième pays le plus endeuillé par le coronavirus, derrière les États-Unis.

Le Brésil franchit le cap des 4.000 décès quotidiens.
Le Brésil franchit le cap des 4.000 décès quotidiens.
Crédit : SILVIO AVILA / AFP
Marie Gingault
Marie Gingault
Journaliste

C'est un nouveau triste record pour le Brésil. Selon des chiffres du ministère de la Santé, le pays a franchi pour la première fois mardi 23 mars le cap des 3.000 décès quotidiens dus au coronavirusLe pays de 212 millions d'habitants a enregistré 3.251 morts au cours des dernières 24 heures, portant le nombre total des décès à 298.676 depuis le début de l'épidémie.

Depuis deux semaines, le pays de Bolsonaro est celui qui enregistre le plus de décès quotidiens dus à la Covid-19, avec une moyenne supérieure à 2.000 morts par jour. Le Brésil est le deuxième pays le plus endeuillé de la planète en chiffres absolus, derrière les États-Unis. Au total, 12,1 millions de cas y ont été détectés, dont 82.493 nouvelles contaminations au cours des dernières 24 heures.

La puissance de la deuxième vague de la pandémie de coronavirus a mis sous tension le système de santé brésilien. En effet, le taux d'occupation des services de réanimation dépasse 80% dans la majorité des 27 États du pays et les réserves d'oxygène pour les patients gravement atteints de Covid-19 ont atteint des niveaux "préoccupants" dans six États.

Une hausse des cas qui serait due à un nouveau variant découvert en Amazonie

Une situation préoccupante qui suscite l'inquiétude en Amérique du Sud. La circulation du virus "continue d'augmenter dangereusement dans tout le Brésil" et cette "terrible situation touche également les pays voisins", a alerté Carissa Etienne, la directrice de l'Organisation panaméricaine de la santé (OPS), qui dépend de l'OMS, mardi 23 mars à Washington.

À lire aussi

La directrice de l'OPS a notamment souligné l'augmentation rapide du nombre de cas de coronavirus dans plusieurs régions du Venezuela, de la Bolivie et du Pérou, limitrophes du Brésil, ainsi qu'en Uruguay et au Paraguay. Selon les experts, l'explosion des contaminations au Brésil est notamment due au nouveau variant détecté en Amazonie. Ce dernier est soupçonné d'être plus contagieux.

Le pays subit cette flambée épidémique tandis que la vaccination reste lente au Brésil, notamment en raison de problèmes logistiques. De plus, les gouverneurs, les maires et le président Jair Bolsonaro ne sont pas d'accord sur la façon dont gérer la pandémie.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/