1 min de lecture Jeunes

Coronavirus : la majorité des Brésiliens en soins intensifs ont moins de 40 ans

Selon une étude de l'Association brésilienne des soins intensifs, la majorité des Brésiliens en soins intensifs à cause du Covid-19 ont moins de 40 ans.

Un agent de santé s’occupe d’un patient atteint du Covid-19 dans une unité de soins intensifs de l’hôpital municipal public Ronaldo Gazolla de Rio de Janeiro, au Brésil, le 5 mars 2021.
Un agent de santé s’occupe d’un patient atteint du Covid-19 dans une unité de soins intensifs de l’hôpital municipal public Ronaldo Gazolla de Rio de Janeiro, au Brésil, le 5 mars 2021. Crédit : ANDRE COELHO / AFP
Camille Guesdon
Camille Guesdon et AFP

La majorité des Brésiliens souffrant du Covid-19 en soins intensifs ont moins de 40 ans. C'est ce qu'a révélé Dr Ederlon Rezende, le coordinateur d'une étude de l'Association brésilienne des soins intensifs (AMIB), dimanche 11 avril. Les moins de 40 ans contaminés par le coronavirus en soins intensifs sont devenus majoritaires (52,2%) au mois de mars. Selon le Dr Ederlon Rezende, cela représente 11.000 personnes : "Cette population ne contractait auparavant qu'une forme moins grave de la maladie et n'avait pas besoin de soins intensifs" avant d'ajouter qu'une "telle hausse pour ce groupe d'âge est très significative".

Le projet UCI y voit plusieurs raisons. Pour commencer, les personnes de plus de 80 ans sont pour la plupart vaccinées et représentent 7,8% des malades en soins intensifs. Ensuite, selon l'étude de l'AMIB, les personnes plus jeunes s'exposent davantage au virus, soit parce qu'elles doivent travailler, soit parce qu'elles pensent être moins vulnérables. Enfin, selon les experts, la principale cause de la hausse des morts au mois de mars au Brésil est le variant brésilien, nommée P1.

Le Brésil a enregistré 66.500 morts au mois de mars

Selon l'étude, le nombre des patients atteints du Covid-19 qui se retrouvent en soins intensifs sans avoir eu d'autres maladies, a atteint en mars près d'un tiers du total (30,3%), tandis que le nombre de malades du Covid-19 en réanimation a atteint le pourcentage record de 58,1%. Le Dr Rezende explique que "les malades plus jeunes, sans avoir eu d'autres maladies, présentent à leur arrivée aux soins intensifs des cas plus graves".

Au mois de mars, le Brésil a enregistré 66.500 morts, soit plus du double que le record précédent répertorié en juillet 2020. Depuis plus d'un an, plus de 351.000 personnes sont décédées du Covid-19 au Brésil sur un total de 212 millions d'habitants. Pour l'instant, ce bilan a seulement été dépassé par les Etats-Unis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Jeunes Décès Hôpitaux
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants