2 min de lecture Épidémie

Coronavirus en France : Mayenne, Nouvelle-Aquitaine, Guyane… Le point sur les clusters

Alors que les appels à la prudence et au respect des gestes barrières se multiplient ces derniers jours, le point sur les différents clusters observés en France.

Une équipe soignante à l'hôpital de Levallois-Perret le 9 avril 2020
Une équipe soignante à l'hôpital de Levallois-Perret le 9 avril 2020 Crédit : LUCAS BARIOULET / AFP
IMG_5140
Sarah Rozenbaum

Différents foyers de contamination au coronavirus ont fait leur apparition en France. Des signaux qui incitent à la prudence, comme l’a déclaré le ministre de la Santé, Olivier Véran au micro de France Inter le jeudi 16 juillet : "Je demande aux Français de rester particulièrement vigilants, actifs, contre le virus".

En Mayenne notamment, le seuil d’alerte de 50 nouveaux cas détectés en 7 jours pour 100.000 habitants a été dépassé. Elle enregistre en effet 382 nouveaux cas positifs. Un dépistage massif a été mis en place afin de tenter de briser la chaîne de contamination du virus. Le préfet, Jean-Francis Treffel a également rendu le port du masque obligatoire depuis le 16 juillet dans les lieux clos recevant du public dans six communes de Mayenne. 

En Nouvelle-Aquitaine, l’Agence régionale de santé a déclaré le 16 juillet que la propagation de la Covid-19 marquait une "évolution inquiétante" avec 10 clusters recensés contre trois la semaine dernière. Ces clusters sont dus selon l’ARS à un manque de respect des gestes barrières qui affirme que "la saison propice aux retrouvailles familiales et aux festivités diverses présente un contexte favorable à une reprise active de la circulation du virus en Nouvelle-Aquitaine, région, de surcroît, très touristique".

6.915 personnes hospitalisées pour la Covid-19

La Direction générale de la Santé a indiqué mercredi 15 juillet dans un communiqué qu’en Guyane, "la circulation du virus reste préoccupante".

À lire aussi
Le vaccin développé par les laboratoires Pfizer et BioNTech (illustration). coronavirus
Vaccin : la demande d'autorisation de Pfizer sera examinée en Europe d'ici le 29 décembre

Pour l'Île-de-France, Olivier Véran a déclaré qu'il recevait des "signaux faibles" d'une reprise de l'épidémie de la Covid-19 en provenance d'hôpitaux parisiens.

Le Grand-Est connaît une accalmie avec un taux d’incidence au coronavirus maîtrisé partout et en baisse à la date du 12 juillet, selon le bulletin de l’ARS Grand-Est.

Quant à Mayotte, durement touchée par le coronavirus et où l’état d’urgence sanitaire n’a pas été levé en même temps que le reste du  territoire français, l’Agence santé publique France affirmait dans son point du 9 juillet mis à jour le 13 juillet que "l’épidémie est désormais en phase décroissante bien que la circulation virale reste à un niveau élevé."

Le 15 juillet, 6.915 personnes étaient hospitalisées pour une infection à la Covid-19 et 133 nouvelles admissions avaient été enregistrées en 24 heures sur l’ensemble du territoire français.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Épidémie Coronavirus France Virus
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants