1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Comment se protéger des chenilles processionnaires ?
2 min de lecture

Comment se protéger des chenilles processionnaires ?

Les chenilles processionnaires peuvent être dangereuses pour l’homme et les animaux de compagnie. Voyons comment s'en protéger.

Vue de chenilles processionnaires, sur le tronc d'un pin maritime. le 18 décembre 2009 sur la commune de Le Bois-Plage-en-Ré. (Illustration)
Vue de chenilles processionnaires, sur le tronc d'un pin maritime. le 18 décembre 2009 sur la commune de Le Bois-Plage-en-Ré. (Illustration)
Crédit : XAVIER LEOTY / AFP
Comment se protéger des chenilles processionnaires ?
00:03:34
Comment se protéger des chenilles processionnaires ?
00:03:34
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin

Les chenilles processionnaires peuvent se trouver dans les jardins, les parcs et les forêts. Elles vivent en colonie et forment des processions quand elles se déplacent, d’où leur nom.

On les trouve sur une grande partie du territoire. En raison de la hausse des températures, leur présence s’est étendue ces dernières années. Depuis un décret du 25 avril dernier, elles sont déclarées comme nuisibles à la santé humaine. Cela va permettre aux préfets de sensibiliser la population et de prendre des mesures pour les éradiquer.

Il en existe deux espèces. Les chenilles processionnaires du pin nocives lorsqu’elles sont présentes sur les sols des forêts de décembre à avril et celles du chêne, qui restent dans les arbres et sont dangereuses de mai à juillet. Dans les deux cas, il s’agit de larves de papillons de nuit.

Dangereuses pour l’homme et les animaux domestiques

Les chenilles processionnaires sont dangereuses pour l’homme et les animaux domestiques car avant de se transformer en papillons inoffensifs, elles ont des poils très urticants. Elles peuvent entraîner des réactions urticantes ou  allergiques par contact direct ou par inhalation. 

À écouter aussi

Leurs poils sont, en effet, très volatils. Sous l’effet du vent, ils  peuvent se détacher facilement et s’accrocher à la peau, aux muqueuses, aux vêtements… On peut donc développer une réaction, sans même avoir été en contact avec ces chenilles. 

Dans les huit heures après un contact cutané, des plaques rouges apparaissent et s’accompagnent d’intenses démangeaisons. Cela peut durer 3 ou 4 jours. En cas de contact avec les yeux, après 1 à 4 heures, des symptômes de conjonctivite se développent. On a les yeux rouges, douloureux et larmoyants. Et si on a inhalé les poils urticants, cela peut provoquer des maux de gorge et  des difficultés à déglutir.

Que faire si l'on a été exposé ?

Après un contact, on retire tous ses vêtements, si possible avec des gants. Et on les lavera à haute température. On lave abondamment la peau à l’eau, pendant quelques minutes, sans frotter pour ne pas casser les poils et éviter qu’ils libèrent davantage de toxine. On peut utiliser un ruban adhésif pour décrocher les poils de la peau, un peu à la manière d’une épilation.

En cas de contact oculaire, les yeux doivent aussi être rincés, de préférence chez un ophtalmologue. Les antihistaminiques peuvent soulager les démangeaisons. Demandez conseil auprès d’un professionnel de santé.

On n’appelle le 15, les urgences, qu’en cas de symptômes  graves : vomissements, malaise, difficultés respiratoires ou atteinte sévère des yeux…

Que peut-on faire pour s’en protéger ?

En balade dans une forêt de chênes d’avril à juillet, ou de janvier à mai dans une forêt de pins, il est préférable de porter des vêtements longs. A proximité d’arbres infestés, on évite d’étendre son linge et on lave bien les fruits et les légumes qu’on a cueillis. Surtout, on ne laisse pas jouer les enfants à proximité d’un arbre atteint.  

On est aussi attentif avec les animaux domestiques, souvent les premières victimes. Un chien ou un chat qui a léché sa piqûre ou la chenille risque une nécrose de sa langue s'il ne reçoit pas rapidement un traitement. Si sa langue gonfle, s’il se met à baver ou s’il se lèche frénétiquement, ça doit alerter. Il faut consulter un vétérinaire au plus vite. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/