1. Accueil
  2. Actu
  3. Bien-être
  4. Santé : comment bien utiliser un tensiomètre ?
3 min de lecture

Santé : comment bien utiliser un tensiomètre ?

Mesurer soi-même sa tension, c’est utile, notamment lorsqu’on est hypertendu. Mais pour avoir des résultats fiables, il faut connaître certaines règles.

Du matériel médical (illustration).
Du matériel médical (illustration).
Crédit : AFP
Santé : comment bien utiliser un tensiomètre ?
00:03:25
Santé : comment bien utiliser un tensiomètre ?
00:03:25
Micro générique Switch 795x530
Aline Perraudin - édité par Philippine Rouvière Flamand

Mesurer sa tension, c’est utile pour confirmer le diagnostic d’hypertension, ou pour vérifier si son traitement est efficace ou s’il faut l’adapter. Un médecin peut aussi recommander l’automesure s’il soupçonne une hypertension dite "masquée", lorsque les chiffres de tension sont normaux au cabinet médical, alors que dans la vie quotidienne, ils sont élevés.

Il y a pléthore de tensiomètres sur le marché : ceux qui se mettent au bras, ceux qui se mettent au poignet ... il est difficile de choisir le bon tensiomètre sans conseils de médecins. Ces derniers ont une préférence pour les automatiques munis d’un brassard, qui se posent sur le bras, car ils sont plus fiables. Cependant, le brassard doit être bien adapté à la circonférence du bras. Il ne doit être ni trop serré ni trop lâche. On peut regarder la taille du brassard indiquée sur l’emballage. À moins d’avoir une morphologie particulière, une taille allant jusqu’à 42 centimètres convient généralement. 

En ce qui concerne les tensiomètres au poignet, ils peuvent être utiles lorsque la taille du bras est supérieure aux brassards proposés. Dans ce cas, et si on a déjà acheté un tensiomètre à poignet, on fait bien attention à la façon de l’utiliser. Les erreurs de mesure viennent souvent d’un mauvais positionnement de l’appareil. Les tensiomètres au poignet ont tout de même un avantage : ils sont moins encombrants et faciles à emporter avec soi.

Les tensiomètres connectés

Les modèles connectés fonctionnent avec une application fournie par les fabricants. Elle permet d’archiver et de transférer directement ses données au médecin. Ça peut être utile dans des situations bien particulières, comme la grossesse ou l’insuffisance cardiaque. Sinon, ils n’ont pas montré un intérêt significatif. En plus, on n’est pas forcément un geek et on peut être réticent à céder ses données de santé. Ajoutons que ces appareils sont généralement plus onéreux.
 
Pour savoir si l'appareil qu'on achète est fiable ou non, en particulier sur internet, il faut vérifier qu’il comporte bien le marquage "CE". C’est l’assurance que l’appareil est sûr. 
On trouve des tensiomètres à tous les prix, d’une dizaine d’euros à quelques centaines d’euros, pour les plus sophistiqués, avec différentes options. Les plus chers ne sont pas forcément les plus fiables. Le prix est plutôt un indicateur de qualité. Et on trouve des tensiomètres de bonne qualité dès 30 à 40 euros. 

Comment bien prendre sa tension soi-même

À lire aussi

Pour beaucoup de personnes, il est impossible de se contenter d'une visite chez le médecin pour prendre sa tension. Il faut la prendre parfois quotidiennement, donc soi-même. Pour avoir un résultat fiable, il fait que la mesure soit effectuée au calme et sans croiser les jambes. Il faut aussi ne pas avoir fumé ou pris d café avant et avoir uriné si on a une envie pressente. En effet, une vessie pleine peut faire augmenter la tension. Durant la mesure, il faut éviter de parler et de bouger.

Avec un tensiomètre de bras, il faut placer le brassard sur le biceps et poser l’avant-bras sur une table de façon à ce que le coude soit bien à la hauteur du cœur. Avec un tensiomètre de poignet, il doit être positionné à la hauteur du cœur. Pour cela, il faut ramener la main sur l’épaule opposée.

Plusieurs mesures sont nécessaires. Il faut respecter la règle de trois, c'est-à-dire trois mesures le matin avant le petit déjeuner et la prise de médicaments dont on fait la moyenne, puis trois le soir entre le dîner et le coucher, pendant trois jours consécutifs. Ces résultats donnent un bon reflet de la pression artérielle. En automesure, on parle d’hypertension quand on a une tension supérieure ou égale à 13,5/8,5. 

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/