2 min de lecture Santé

Cancer du sein : comment réaliser son autopalpation mammaire ?

ÉCLAIRAGE - Chaque mois d'octobre est dédié à la sensibilisation au cancer du sein. Pour éviter les diagnostics tardifs, il est possible de réaliser une autopalpation mammaire soi-même.

Une femme réalise son autopalpation mammaire (illustration).
Une femme réalise son autopalpation mammaire (illustration). Crédit : Unsplash/National Cancer Institute
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

Chaque année plus de 58.000 personnes sont diagnostiquées d'un cancer du sein. À l'occasion d'octobre rose, mois dédié à la sensibilisation, les professionnels de santé et les associations encouragent les femmes à s'adonner à l'autopalpation mammaire, c'est-à-dire à réaliser leur propre examen de la poitrine. 

"Soi-même, on connaît mieux ses seins plutôt que le médecin qui les voit de temps en temps", explique à RTL.fr  Nasrine Callet, gynécologue et oncologue à l'Institut Curie de Paris. L'objectif est d'accélérer le diagnostic en encourageant les femmes à aller consulter rapidement lorsqu'elles remarquent elles-mêmes une anomalie sur leur poitrine. "Plus un cancer est dépisté tôt, meilleur est le pronostic", résume Nasrine Callet. 

L'autopalpation mammaire peut être réalisée tous les mois, à partir de la première prise d'un contraceptif ou aux alentours des premières expériences sexuelles. L'idéal est de l'effectuer après la période de ses règles pour éviter que les seins ne soient gonflés. Voici comment procéder.

Étape 1 : observez votre poitrine

"Il faut d'abord se mettre en face d'un miroir, les bras le long du corps puis les bras levés", indique Nasrine Callet. À chaque fois, regardez bien la forme de vos seins et votre peau. "Est-ce qu'elle a changé ? Est-ce qu'il y a des rougeurs, un creux, des marques ?" interroge la gynécologue. Notez si vous observez quelque chose d'inhabituel.

Étape 2 : palpez vos seins

À lire aussi
La prime d'activité est versée chaque mois par la Caisse d'allocations familiales (CAF) consommation
Prime de Noël, gaz, complémentaire santé… : ce qui change au 1er décembre 2020

Ensuite, vient la palpation. Celle-ci est à réaliser progressivement, bras levé, sur toute la largeur du sein avec la main opposée (main droite, sein gauche, par exemple). Faites des petits cercles. 

"Cadran par cadran, on appuie sur la glande mammaire jusqu'à la cage thoracique, du haut vers le bas, puis du mamelon vers l’extérieur", guide Nasrine Callet. Il faut également palper jusqu'au cou et jusqu'à l'aisselle. Lors de cet examen, il faut faire preuve d'attention et noter si éventuellement il y a "une grosseur". 

Voir cette publication sur Instagram

5 MINUTES EN TOUT, À REPRODUIRE TOUS LES MOIS AU MÊME MOMENT ( en dehors des règles ) 1 • Devant le miroir on lève les bras et on part à la recherche d’une possible modification de la forme des seins, un changement de couleur de la peau ou une altération du mamelon. 2 • On s’allonge ( pour une meilleure répartition du tissu mammaire ). Le doigts à plat, on effectue des légères pressions et des cercles afin de détecter une boule ou un épaississement suspect. On fait vraiment gaffe à la zone entre le téton et l’aisselle ! 3 • On presse légèrement le téton pour vérifier qu’aucun écoulement ne se produise. #autopalpation #octobrerose #octobrerose2019 @parlonsen @lachainerose

Une publication partagée par Jemenbatsleclito ® (@jemenbatsleclito) le

Si une boule est détectée, attardez-vous sur ses caractéristiques (est-elle mobile ? est-elle douloureuse ?) mais ne paniquez pas. "Il ne faut pas s’affoler, ce peut être des choses bénignes,comme des kystes", rassure Nasrine Callet. Par contre, prenez le temps de vérifier à nouveau un mois après. En cas de doute persistant, n'hésitez pas à consulter. 

Étape 3 : pressez vos tétons

Finissez par l'observation de la région autour du mamelon. "Notez, si vous voyez une sorte d'eczéma ou un écoulement qui sort du téton lorsque vous le pincez", insiste Nasrine Callet. Là encore, si vous observez quelque chose d'inhabituel, consultez un médecin généraliste ou un gynécologue. Celui-ci procédera à son tour à un examen et prescrira si besoin, une mammographie pour confirmer le diagnostic. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Santé Cancer du sein Maladie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants