3 min de lecture Cancer

Cancer du sein : comment rebondir après la maladie ?

PODCAST - Un an après s'être confiées sur l'épreuve du cancer du sein, Géraldine Dormoy, Aurélie Lamy, Viviane et Lili Sohn reviennent pour un 5e épisode inédit des "Combattantes" à l'occasion d'Octobre rose. Ont-elles retrouvé une vie normale, comme avant ?

LES COMBATTANTES Les combattantes Marielle Fournier & RTL Originals iTunes RSS
>
5. Cancer du sein : comment rebondir après la maladie ? Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
795_Marielle Fournier
Marielle Fournier et Marie Zafimehy

Il y a un an, quatre femmes, Géraldine Dormoy, Aurélie Lamy, Viviane et Lili Sohn nous racontaient leur cancer du sein à travers des témoignages forts. À l'occasion d'Octobre rose, elles reviennent dans un cinquième épisode du podcast Les Combattantes, réalisé en partenariat avec l'association Ruban Rose pour nous parler de l'après cancer : ont-elles retrouvé une vie normale, comme avant ? Peut-on parler d'un nouveau départ ?

"Le cancer est une renaissance, affirme Géraldine Dormoy. Ce sont des nouvelles lunettes. C'est une nouvelle façon d'aborder soi même, les autres, les choses, les événements, son propre corps. Je ne le souhaite à personne, mais ça aide à mieux vivre." Journaliste et autrice d'un livre qui sortira bientôt en livre de poche*, elle a appris à revoir ses priorités. "Mon travail est très important, mais à moins d'importance que ce que je lui accordais avant", explique-t-elle.

Pour Aurélie Lamy, se lever le matin et rejoindre ses collègues a toujours été un moteur. "Pendant les quatre mois, notamment de chimiothérapie, je me suis arrêtée que trois semaines de travailler, rappelle-t-elle. Le travail a été très important pour moi puisque c'était un véritable équilibre. On reste dans une vie en mouvement, ce qui est absolument primordiale pour justement ne pas se sentir exclue ou encore plus malade."

C'est peut-être un peu présomptueux, mais c'est comme si j'avais vécu 10 ans en une année

Lili Sohn
Partager la citation

Lili Sohn a été diagnostiquée de son cancer à 29 ans. "J'ai encore une échographie, une mammographie et une prise de sang une fois par an", explique-t-elle. Aujourd'hui, elle a trouvé son épanouissement dans l'art et le dessin. " En plus de tous ses projets de bandes-dessinées, elle s'est lancée un énorme défi : marcher sur la route de Saint-Jacques de Compostelle, en totale déconnexion. À terme, elle voudrait réaliser un documentaire. 

"C'est peut-être un peu présomptueux, mais c'est comme si j'avais vécu 10 ans en une année", ose-t-elle. "J'ai une certaine sérénité et un recul que j'ai acquis à travers cette expérience. Parce que finalement, rien n'est grave tant qu'on est vivant."

Mon premier projet, c'est de survivre

Viviane
Partager la citation
À lire aussi
Le ruban rose, symbole de la sensibilisation au cancer du sein. cancer
Cancer du sein : quand faut-il faire les examens de dépistage ?

Viviane a eu un cancer triple négatif, un type de cancer que les médecins connaissent moins, et qu'on sait moins bien traiter. Avec un taux de récidive de 50% les deux premières années suivantes, la fin de la maladie n'est toujours pas synonyme de soulagement pour elle. "J'ai des projets qui se dessinent, mais pour le moment, c'est très difficile pour moi de m'y mettre, confie-t-elle. Mon premier projet, c'est de survivre. Ça, c'est clair et net."

Si la maladie laisse des traces sur le plan psychologique, elle en laisse aussi sur le corps. Lili Sohn qui a subit une double mastectomie a fait appel à une tatoueuse spécialisée dans les tatouages de tétons en trompe l’œil. "Je me suis laissée tenter, dit-elle, et j'avoue que c'est bluffant... Passer devant un miroir et oublier quelques secondes les stigmates de cette maladie, ça fait du bien." 

La maladie va être peut être encore plus répandue dans les années à venir et je pense qu'il y a des choses à partager

Aurélie Lamy
Partager la citation

Géraldine a aussi eu l'ablation d'un sein. Elle a décidé de ne plus porter de prothèse, ce qui a légèrement modifié son style vestimentaire. "C'est tellement agréable de ne rien porter et de ne pas porter de soutien gorge, se réjouit-elle. Je suis très contente comme ça. Maintenant, ça a changé ma façon de m'habiller un peu : je ne porte plus de robe bustier, je porte certaines robes à bretelles, mais pas toutes.... Mais j'ai retrouvé un équilibre."

Se réapproprier son corps, revoir ses priorités, poursuivre les soins et les contrôles... Autant de sujets et d'expériences qu'Aurélie trouve fascinantes depuis sa rémission. Tout comme Géraldine, elle pense à raconter son histoire en l'écrivant. "Je rêve de faire quelque chose avec ça parce que je pense que la maladie va être peut être encore plus répandue dans les années à venir et je pense qu'il y a des choses à partager", conclut-elle.

*Un Cancer pas si grave, Géraldine Dormoy, éditions Broché (2019).

Abonnez-vous à ce podcast

Les Combattantes est un podcast en cinq épisodes dans lequel quatre femmes racontent leur cancer à travers des témoignages forts et nécessaires qui permettent de mieux comprendre ce que cette maladie entraîne au quotidien. Les Combattantes est un podcast réalisé et présenté par Marielle Fournier, produit en partenariat avec l'association Ruban Rose.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cancer Cancer du sein Société
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants