6 min de lecture Règles

Règles : 5 manières de briser ce sujet (encore trop) tabou

À l'occasion de la diffusion du documentaire "Règles, la fin d'un tabou ?" sur Téva vendredi 3 juillet, voici plusieurs idées pour faire des menstruations un sujet comme les autres.

Les règles, un tabou sociétal qu'il est important de faire tomber
Les règles, un tabou sociétal qu'il est important de faire tomber Crédit : Erol Ahmed
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy
et Emeline Ferry

Qui n'a jamais parlé de "ragnagnas" pour désigner les règles ? C'est pour libérer la parole autour de ce sujet que Téva diffuse vendredi 3 juillet le documentaire Règles : la fin d'un tabou ? Au programme : démystifier les menstruations et démêler le vrai du faux pour vivre son cycle sereinement.

Le tabou des règles est bien un réel enjeu de société. En 2017, des scientifiques ont montré à quel point la "culture du silence" autour des menstruations pouvait avoir de graves conséquences sur la vie des filles à travers le monde. Au-delà de ces problématiques particulièrement importantes, les femmes, en France et ailleurs, sont élevées avec cette idée que leur flux menstruel est "sale", "dégoûtant" et "honteux". 

Il est urgent de briser cette vision négative des règles, de se les réapproprier en s'éduquant ou en allant piocher ici et là toutes les sources possibles qui vous aideront à casser les préjugés.

1. Des livres pour tout comprendre aux règles

"Alors non je ne 'tâche' pas la chaise de sang quand j'ai mes règles, je la décore vite fait." C'est une des nombreuses punchlines humoristiques dont regorge le compte Instagram @Jemenbatsleclito. Créé en 2018 par Camille, une ancienne cheffe cuisinière devenue influenceuse, il est suivi aujourd'hui par plus de 650.000 personnes. Un succès que l'on peut retrouver en librairie : Je m'en bats le clito (éditions Kiwi, 2019) est désormais un ouvrage illustré et préfacé par la comédienne Noémie De Lattre.

À lire aussi
Anne Hathaway et Jake Gyllenhaal dans "Love, et autres drogues" Sexo
Sexe : comment faire l'amour pendant ses règles et briser le tabou ?

Depuis quelques années, les règles sont devenues un sujet féministe. "Il n'y a rien de plus normal que d'avoir ses règles", expliquait Taous Merakchi (plus connue sous le nom de Jack Parker) à RTL Girls au mois de mai. Elle a d'abord lancé un blog dédié au sujet, Passion Menstrues, avant d'écrire un livre, Le Grand mystère des règles, publié chez Flammarion (2017). Son objectif : faire de la pédagogie. "On a tendance à penser naïvement que notre génération est plus éclairée, mais c'est totalement faux", raconte l'auteure qui brise le tabou et veut aider les jeunes filles à mieux vivre leurs premières règles. 

Accompagner les ados, c'est aussi ce que souhaitent Élise Thiébaut et Mirion Malle. Avec leur ouvrage Les Règles... quelle aventure ! (2017) publié chez La ville brûle, la journaliste et la dessinatrice veulent dédramatiser "les règles, les ragnagnas ou les machins" qui arrivent une fois par mois. Un livre à mettre entre les mains de toutes les jeunes filles ! Élise Thiébaut est également l'auteure de l'ouvrage pédagogique Ceci est mon sang.

Pour aller plus loin et tout comprendre du tabou qui s'est construit au fil des siècles, l'ouvrage de Camille Emmanuelle se veut drôle et instructif. Dans Sang tabou (aux éditions La Musardine), la journaliste, experte des questions de sexualité et de féminisme, retrace l'histoire des règles et démonte tous les préjugés.

2. L'art pour dédramatiser

On connaissait déjà les œuvres de la poétesse Rupi Kaur. Son compte Instagram, suivi par plus de 4 millions de personnes, regroupe poèmes sur la féminité et photos intimes, comme des autoportraits où elle interroge le tabou autour des règles

On découvre de nouvelles artistes engagées, qui n'hésitent pas à aborder le thème des menstruations dans leurs œuvres. La dessinatrice Ariella Elovic s'amuse à représenter des femmes qui ont marqué l'histoire, assises sur la cuvette des toilettes alors qu'elles ont leurs règles

Jeanne d'Arc, Rosa Parks, Frida Kahlo, Nina Simone, Cléopâtre... L'artiste américaine met en scène ces héroïnes pour montrer qu'avoir ses règles n'est pas un problème, mais un phénomène naturel. "Je voulais trouver un moyen de dire la vérité sur les femmes : que nous avons toutes nos règles et que cela ne nous rend pas moins productives, fiables ou respectables", explique la dessinatrice dans une interview à Buzzfeed. 

"Designer menstruelle". Voilà comment se définit l'artiste Jen Lewis. Son projet "Beauty in Blood" est une série de photographies où elle sublime son sang menstruel. Une façon de casser les préjugés et "élever les consciences sur les différents problèmes liés aux règles", raconte-t-elle à Konbini pour présenter ses macrophotographies fascinantes et intimes.

Sur Instagram, plusieurs comptes d'illustrations célèbrent aussi les règles. Comme son nom l'indique, @menstrugram publie des photos représentant des tâches rouges qui rappellent le sang, tout en montrant le caractère artistique que ces formes irrégulières peuvent incarner. Dans la même veine, le compte @ça_va_saigner, publie des séries de clichés dédiés aux règles. Culottes tâchées, protections hygiéniques imbibées, corps couverts de sang... Les règles deviennent un objet artistique... et politique !

3. Des outils pour s'entraider

Les règles concernent une très grande majorité de femmes, parfois des hommes trans, pendant près de la moitié de leur vie. Alors pour vivre ce phénomène plus sereinement, autant se serrer les coudes. Plusieurs initiatives font appel à la sororité et à l'entraide entre filles.

Qui n'a jamais été demander un tampon ou une serviette à une collègue en chuchotant discrètement ? Pour éviter ce genre de situation, plusieurs femmes ont eu une idée aussi simple que positive : elles mettent des protections hygiéniques à disposition dans les toilettes de leur lieu de travail pour que chaque personne qui en a besoin puisse se servir. Et pour faire connaître cette initiative à leurs collègues, elles la partagent avec le hashtag #tamponclub.

Pour les adeptes de la cup, le collectif Clean Your Cup a créé une carte des endroits où l'on peut vider et nettoyer sa coupe menstruelle en toute sérénité. Elle est hébergée sur la plateforme collaborative Cyclique, fondée par Fanny Godebarge, qui se définit comme une "activiste menstruelle". "C'est un site où tout le monde peut publier des textes pour parler des règles, de ses enjeux de santé et de société", explique-t-elle à RTL.fr.

Sur la plateforme, on peut trouver des témoignages, des portraits des articles d'actualité sur le thème des menstruations. "C'est un espace où tout le monde peut s'exprimer et lire sur ce sujet", ajoute celle qui est à l'origine de ce nouveau média inclusif. "Cela s'adresse aux femmes, mais pas seulement. On veut aussi parler aux hommes, aux pères de famille, aux profs", insiste Fanny Godebarge. "L'idée, c'est de trouver des informations, des conseils et de la bienveillance".

Pour aider les plus démunies enfin, il existe l'association Règles Élémentaires qui collecte des tampons et serviettes à destination des femmes sans-abris et mal-logées. Il existe plusieurs points de collectes à travers la France. L'association s'est d'ailleurs associée à Camille du compte Instagram @Jemenbatsleclito pour le "Red Friday" : 60 heures dédiées à la collecte de protection hygiénique à destination des femmes touchées par la précarité menstruelle. Un événement que raconte en détail Règles, la fin d'un sujet tabou ?.

4. Une formation, pour mieux se connaître

"On l'appelle parfois "la mauvaise période du mois". Mais pour mieux la vivre, il faut comprendre le phénomène. C'est ce que propose de faire Gaëlle Baldassari. Passionnée de biologie depuis toute petite, cette coach a créé "Kiffe ton cycle", une méthode et une formation pour "permettre aux femmes de renouer avec leur cycle menstruel et mieux appréhender son fonctionnement"

"Le cycle menstruel, ce n'est pas seulement avoir ses règles une fois par mois.  c'est un processus où il se passe plein de choses", explique la coach à RTL Girls. Pour mieux comprendre, elle a imaginé une métaphore entre le cycle et la pratique du surf.

"Il y a 4 grandes étapes", développe-t-elle. "D'abord, une période où on prend son élan, on va très vite, on est très active. Puis, on se lève sur la planche, on rayonne. Cela correspond au moment de l'ovulation". Troisième étape : la descente d'hormones, qu'elle compare au moment où "on descend dans le tube de la vague, où on se sent plus ballottée". Enfin, la période des règles arrive. "On se pose sur la planche, on se repose", ajoute la coach.

>
Gaëlle Baldassari explique pourquoi il est important de comprendre son cycle menstruel.

Une façon de mieux comprendre son fonctionnement physiologique et d'apprendre à le gérer, selon la coach, qui estime que "les femmes doivent se réapproprier leur cycle". "Mais chaque femme est différente et peut vivre ces périodes différemment", souligne Gaëlle Baldassari.

5. Des sources pour mieux s'informer

Trente minutes, c'est le peu de temps qu'il faut pour faire le tour du sujet de façon ludique grâce au documentaire 28 jours, disponible gratuitement sur Youtube. Réalisé par Angèle Marrey, Justine Courtot et Myriam Attia, il aborde tous les sujets allant des symptômes pré-menstruels à l'histoire des règles selon les époques et les croyances, en passant par le tabou du sexe pendant les règles et les douleurs ressenties pendant les menstruations. 

Sur Netflix le court-métrage Les Règles de notre liberté raconte le combat des femmes rurales indiennes stigmatisées chaque mois lors de leurs menstruations, et contraintes de se fabriquer leurs propres protections hygiéniques. En 2019, ce film réalisé par Rayka Zehtabchi a reçu l'Oscar du meilleur court-métrage documentaire.

Si vous êtes plutôt adepte des podcasts, La Menstruelle, a le même objectif : informer sur les menstruations tout en dédramatisant le sujet. Ce podcast est animé par six femmes et sort tous les mois, le jour de la pleine lune. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Règles Intimité Santé
Pour ne rien manquer
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants