5 min de lecture Équipe de France de football

VIDÉO - Didier Deschamps sur RTL : "Je ne cours pas après les records, je suis là pour mes joueurs"

INVITÉ RTL - Élu Champion RTL Sports 2018 avec l'équipe de France, le sélectionneur des Bleus revient dans les moindres détails sur la Coupe du Monde disputée en Russie. Un heure de confidences, un entretien exceptionnel.

Générique 1 Spécial Étoile du Sport Isabelle Lange & Jean-Michel Rascol
>
VIDÉO - Didier Deschamps sur RTL : une heure de confidences avec le sélectionneur Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
et Le Service des Sports

Document exceptionnel diffusé dimanche 30 décembre sur RTL, à voir et revoir en vidéo. Durant une heure, Didier Deschamps répond à toutes les questions, avec une rare franchise, après avoir reçu en son nom et celui de l'Équipe de France le Trophée Champion RTL Sports 2018. Il succède au palmarès au judoka Teddy Riner.

Capitaine de l'Olympique de Marseille lors du triomphe de 1993 en Ligue des champions, des Bleus champions du monde en 1998 puis champions d'Europe en 2000, le Basque de 50 ans fait désormais partie d'un cercle très fermé. Ils ne sont que trois à avoir remporté le Mondial en tant que joueur puis sélectionneur, avec l'Allemand Franz Beckenbauer et le Brésilien Mario Zagallo.

Détendu, souriant, blagueur, affable, l'ancien milieu de terrain défensif n'a éludé aucune question sur le parcours des Bleus en Russie, les moments forts, les critiques aussi. Morceaux choisis d'un entretien passionnant, éclairant d'un nouveau jour le parcours des Français, son parcours.

À lire aussi
Adil Rami à Istra le 4 juillet 2018 équipe de France de football
VIDÉO - Adil Rami raconte avoir fait un "burn-out" après le sacre des Bleus

Défaite en finale de l'Euro : un mal pour un bien ?

Et si la victoire en Russie s'était construite sur les larmes de la défaite face au Portugal (0-1) en prolongation de la finale de l'Euro 2016, au Stade de France, un dimanche 10 juillet ? Avant de livrer certains secrets du sacre de Moscou deux plus tard, Didier Deschamps revient sur sur cette "déception énorme, pour ne pas dire des mots plus forts", sur ce moment "très dur à digérer".

Car parallèlement, ce rendez-vous manqué avec le public français a été "quelque chose d'important, d'instructif (...) dans la manière de préparer la finale en Russie. La finale, c'est un contexte particulier. On a modifié pas mal de choses dans l'approche (...) En 2016, j'avais pris le parti d'aller, certainement un peu trop, sur le côté émotionnel, déjà que la finale en elle-même représente quelque chose de particulier. On a fait en sorte, pas de la banaliser, mais de la normaliser".

France-Argentine : "Ça remplace tous les discours"

Benjamain Pavard avec les Bleus face à l'Argentine le 30 juin 2018
Benjamain Pavard avec les Bleus face à l'Argentine le 30 juin 2018 Crédit : Roman Kruchinin / AFP

Plus de six mois après la victoire face à la Croatie (4-2), de nombreux enfants reprennent encore la chanson dédiée à Benjamin Pavard après sa reprise de volée contre l'Argentine en 8es de finale (4-3). Le sélectionneur en convient : ce match a été "un tournant important, même si il y a eu d'autres étapes après à franchir (...) Ça bascule du bon côté".

"Ce que les joueurs ont réalisé sur le terrain, ça a donné tellement de force, de confiance, de sérénité, il y a rien de mieux, le meilleur ciment, ça remplace tous les discours, détaille encore Deschamps (..) Quand ils se sentent aussi forts ensemble et la démonstration qu'ils ont faite, évidemment ça a nourri et enrichi encore le groupe pour affronter l'Uruguay et la Belgique par la suite".

France-Pérou : "Le point de départ pour arriver jusqu'au sommet"

Mais à quel moment comprend-t-il que ce groupe peut aller au bout ? "Quand on a battu la Belgique. C'est simple puisqu'on est en finale : on a une chance sur deux, c'est soit nous soit la Croatie (...) L'ambition et la conviction profonde était là dès le départ mais il y en d'autres qui l'avaient".

Autre révélation, plus surprenante, l'importance du match contre le Pérou, le deuxième de la phase de poules, remporté 1-0 (but de Kylian Mbappé à la 34e minute). "Ce qu'on a réalisé collectivement, ça a été le point de départ pour arriver jusqu'au sommet", estime le sélectionneur. 

"On était pris un peu de court (après la victoire poussive contre l'Australie 2-1, ndlr). Il y avait une exigence de résultat, donc je me suis plus appuyé sur nos basiques". Deschamps a trouvé son 11 type, avec Blaise Matuidi ailier gauche notamment, celui qui ira en finale. Et ramènera la Coupe à la maison.

Lers Bleus à Ekaterinbourg le 21 juin 2018
Lers Bleus à Ekaterinbourg le 21 juin 2018 Crédit : JORGE GUERRERO / AFP

France-Danemark : un 0-0 "très important"

Qualifiés pour les 8es de finale après leurs deux premières rencontres, les Bleus livrent une pâle copie le 26 juin au stade Loujniki de Moscou, celui qu'ils reverront le 15 juillet. Ce France-Danemark accouche du seul match sans but de la compétition. Deschamps, ses hommes, ses choix, n'échappent pas aux critiques.
 
"On reste figés sur ce match, fulmine le sélectionneur six mois plus tard. On va prendre un petit peu de temps pour bien le situer. Ce match, il devait nous assurer la 1re place du groupe mais il a été très important, si ce n'est décisif pour ce qui s'est passé après". Ses deux arguments : "Avoir fait récupérer certains joueurs, avoir protégé ceux qui étaient sous le coup d'une suspension". L'histoire lui donne raison.

On a mieux maîtrisé que tous nos adversaires

Didier Deschamps
Partager la citation

Toujours par rapport aux critiques parfois émises sur le jeu de l'équipe de France, Deschamps interroge et livre lui-même les réponses. "C'est quoi le football ? C'est marquer des buts plus que l'adversaire et ne pas en prendre, non ? On a marqué des buts sur attaques placées, sur attaques rapides, on a mis 14 buts dans toute la compétition, 11 dans la phase finale, 4 en finale. C'est quoi le football de haut niveau ? C'est de l'efficacité, offensive et défensive". 

Pragmatique, "DD" estime que "l'équipe qui est championne, elle a été meilleure que toutes les autres (...) Évidemment qu'on n'a pas tout maîtrisé. Mais on a mieux maîtrisé que tous nos adversaires".

Le maître-mot, c'est s'adapter

Didier Deschamps
Partager la citation

Finalement, une phrase résume mieux que toute autre la philosophie du natif de Bayonne : "Il faut s'adapter. Le maître-mot quand on est dans le football c'est s'adapter, au contexte, aux gens qu'on a en face, au monde d'aujourd'hui".

Par ailleurs, Didier Deschamps l'affirme et "ce n'est pas de la fausse modestie : je ne cours pas après les records même si ils viennent au fil des années. C'est une grosse fierté personnelle mais je suis là pour mes joueurs".

Mbappé, je suis très content qu'il soit Français

Didier Deschamps
Partager la citation
Kylian Mbappé avec les Bleus le 15 juillet 2018 à Moscou
Kylian Mbappé avec les Bleus le 15 juillet 2018 à Moscou Crédit : AFP

Enfin, s'il refuse de dire qui est le plus important à ses yeux pour l'équipe de France ("c'est l'équipe"), l'ancien numéro 7 lance avec le sourire à propos du jeune attaquant du PSG : "Je suis très content qu'il soit Français".

Il accepte aussi de livrer le nom du plus fêtard - "Adil Rami" -, du plus rigoureux - "Blaise Matuidi" - du plus en retard - "il y en a deux, à qui donner la palme entre Ousmane Dembélé et Benjamin Mendy ? - et de celui qu'il voit sélectionneur en 2038 - "Matuidi mais j'aurais pu dire Kanté". Rendez-vous dans 20 ans.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Coupe du Monde Didier Deschamps
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795966936
VIDÉO - Didier Deschamps sur RTL : "Je ne cours pas après les records, je suis là pour mes joueurs"
VIDÉO - Didier Deschamps sur RTL : "Je ne cours pas après les records, je suis là pour mes joueurs"
INVITÉ RTL - Élu Champion RTL Sports 2018 avec l'équipe de France, le sélectionneur des Bleus revient dans les moindres détails sur la Coupe du Monde disputée en Russie. Un heure de confidences, un entretien exceptionnel.
https://www.rtl.fr/sport/football/video-didier-deschamps-sur-rtl-je-ne-cours-pas-apres-les-records-je-suis-la-pour-mes-joueurs-7795966936
2018-12-30 18:38:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/jDSDxCim8ff3mCLGXtp1Rw/330v220-2/online/image/2018/1230/7796084479_didier-deschamps-au-micro-de-rtl.jpg