2 min de lecture Société

Euro-2016 : le Portugal va au paradis et brise le rêve de la France

REPLAY - Découvrez les sujets qui seront abordés dans l'émission "Les auditeurs ont la parole".

Les auditeurs ont la parole - Praud Les auditeurs ont la parole Pascal Praud iTunes RSS
>
Les auditeurs ont la parole du 11 juillet 2016 Crédit Image : Valery HACHE / AFP | Crédit Média : Julien Sellier | Durée : | Date :
La page de l'émission
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Euro-2016 : le Portugal va au paradis et brise le rêve de la France

Une énorme désillusion: la France a échoué sur la dernière marche en étant battue en finale de "son" Euro par le Portugal (1-0 a.p.), enfin titré malgré les larmes et la sortie sur blessure de sa superstar Cristiano Ronaldo, dimanche au Stade de France.

"Le sentiment qui prédomine c'est une énorme déception. C'est dur de perdre cette finale comme ça", a avoué le sélectionneur Didier Deschamps. "Il n'y a pas de mots pour décrire ce sentiment. Il faudra du temps pour digérer ça".

Tout un pays s'était mis à espérer un 3e couronnement continental après ceux de 1984 et de 2000 et n'imaginait pas pareille issue cruelle, trois jours après un exploit face aux champions du monde allemands (2-0).

C'était faire peu de cas de l'adversaire, ce petit voisin souvent placé, jamais gagnant, qui a obtenu sa consécration au terme d'un Championnat d'Europe débuté piteusement avant une montée en gamme impressionnante.

À lire aussi
Grève SNCF (illustration) grève
Réforme des retraites : plusieurs syndicats appellent à la grève le 5 décembre

Le suspense aura duré 109 minutes avant la délivrance portugaise sur une frappe limpide de 20 mètres d'Eder, promu nouveau héros de tout un peuple.

On attendait Ronaldo dans le rôle-titre mais la Selecçao s'est trouvée un sauveur totalement improbable avec cet attaquant évoluant à Lille, entré en jeu à la 79e minute et qui a en quelque sorte vengé le N.7 du Real Madrid.

Blessé au genou gauche dès l'entame de match après un choc avec Dimitri Payet (8e), Ronaldo avait dû quitter les siens sur une civière, en pleurs (24e). Ce sont finalement des larmes de joie qu'Eder a déclenchées chez Ronaldo, qui a pu soulever le trophée lors de la cérémonie finale.

Le succès portugais sur le sol français est une sorte de clin d'oeil du destin. En 2004, la Selecçao avait mordu la poussière en finale à Lisbonne, dominée par de surprenants Grecs (1-0). Elle a fait exactement le même coup aux Français.
                  
La France méritait-elle de perdre la finale RTL vous invite à répondre à la question du jour.

Euro : la France méritait-elle de perdre la finale ?
Nombre de votes : 7178 *Sondage à valeur non scientifique
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Société Police Brexit
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants