1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. PSG : finances, dirigeants, Neymar... Quelles conséquences après Manchester ?
2 min de lecture

PSG : finances, dirigeants, Neymar... Quelles conséquences après Manchester ?

ÉCLAIRAGE - Après la "remontada" de mars 2017 à Barcelone, Paris avait jeté son dévolu sur Neymar et Kylian Mbappé. Qu'en sera-t-il cette fois-ci ?

Kylian Mbappé à terre après la défaite du PSG face à Manchester United le 6 mars 2019
Kylian Mbappé à terre après la défaite du PSG face à Manchester United le 6 mars 2019
Crédit : Martin BUREAU / AFP
Gregory Fortune & Nicolas Georgereau

Cauchemar, naufrage, fiasco... Chacun choisira le terme le plus approprié. Pour la troisième année de suite, le PSG s'est effondré en 8es de finale de la Ligue des champions, mercredi 6 mars, face à une équipe de Manchester United affaibli, à domicile (1-3), alors qu'il s'était imposé sur le score quasi-parfait de 2-0 en Angleterre à l'aller.

À court terme, sur le plan sportif, il va d'abord y avoir un retour extrêmement brutal aux affaires courantes avec le championnat, la Ligue 1, où le leader parisien compte 17 points d'avance sur son premier poursuivant, Lille, à 12 journées de la fin de la saison. Son prochain match est prévu à Dijon mardi 12 mars (21h), six jours après la désillusion face à MU.

Paris retrouvera le Parc des Princes le dimanche 17 mars pour le "Clasico" face à l'Olympique de Marseille. Cela ne consolera aucun Parisien mais il y a aussi une demi-finale de Coupe de France à jouer, contre Nantes le mercredi 3 avril, avec en perspective la possibilité de retrouver Lyon en finale si l'OL bat Rennes.

Tuchel sonné

Mais dans quel état l'entraîneur parisien va-t-il retrouver ses joueurs ? Thomas Tuchel, qui fera donc moins bien que Unai Emery puisque le PSG a perdu en Coupe de la Ligue contre Guingamp, est complètement sonné. 

À lire aussi

"Honnêtement, je ne sais pas", a-t-il répondu à l'issue de cette deuxième "remontada" en trois ans. "On doit continuer, mais pas aujourd'hui".

Al-Khelaïfi menacé ?

Si le technicien allemand ne semble en aucun cas menacé pour la saison prochaine, l'organigramme du club pourrait payer cette nouvelle sortie de route. Le président Nasser Al-Khelaïfi a récemment confirmé le directeur sportif Antero Henrique pour la saison prochaine.

Mais le Qatarien ne va-t-il pas se retrouver en première ligne et se faire évincer, comme le Portugais ? Doha, qui pourrait s'agacer devant la tournure des événements, va devoir trancher.

20 à 30 millions d'euros de manque à gagner

Depuis son arrivée en 2011, QSI a massivement investi pour monter sur le toit de l'Europe (dont plus de 400 millions d'euros pour s'offrir Neymar et Kylian Mbappé en août 2017). Ces derniers mois, l'image du club de la capitale s'était redressée, de même que ses finances

Mais avec cette élimination, ce sont 20 à 30 millions d'euros qui vont s'échapper entre les primes de qualification, le manque à gagner de la billetterie et les droits télé. Pas idéal tant que le dossier du fair-play financier n'est pas refermé.

Quid de Neymar ?

Enfin, il y a la question, lancinante, de l'avenir de Neymar. Le Brésilien de 27 ans semblait enfin épanoui à Paris cette saison, complice avec Mbappé et Tuchel... avant de se blesser à nouveau au pied droit. 

C'est depuis les tribunes puis sur le bord de la pelouse qu'il a vu ses rêves de Ballon d'Or s'envoler une fois de plus. Résistera-t-il plus longtemps aux sirènes du Real Madrid ? Ses derniers propos, ambigus ("dans le futur, tout est possible"), n'invitent guère à l'optimisme côté parisien.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/