3 min de lecture Équipe de France de football

Mbappé, Dembélé, Lemar, Kanté : vont-ils chambouler les idées de Deschamps ?

DÉCRYPTAGE - Quatre jours après la défaite en Suède, l'équipe de France s'est imposée face à l'Angleterre grâce à ses jeunes talents. Payet, Matuidi et Sissoko peuvent s'inquiéter, Giroud et Griezmann un peu moins.

Didier Deschamps entouré de Lucas Digne, N'Golo Kanté, Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé et Thomas lemar, mardi 13 juin 2017 au Stade de France
Didier Deschamps entouré de Lucas Digne, N'Golo Kanté, Kylian Mbappé, Ousmane Dembélé et Thomas lemar, mardi 13 juin 2017 au Stade de France Crédit : DAVID NIVIERE/SIPA
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

"Je vais avoir un été studieux avant la rentrée du mois d'août". Voici la réponse apportée par Didier Deschamps lorsqu'un journaliste lui a demandé si le succès en amical face à l'Angleterre pouvait faire bouger les lignes dans l'optique du capital France - Pays-Bas du jeudi 31 août prochain. Le sélectionneur a-t-il trouvé sa nouvelle ligne offensive avec le trio Thomas Lemar-Kylian Mbappé-Ousmane Dembélé ? Les trois pépites, à l'origine des trois buts des Bleus au Stade de France (3-2), ont en tout cas présenté une alternative séduisante à l'attaque terne qui a échoué à battre la Suède quatre jours plus tôt (Dimitri Payet-Antoine Griezmann-Moussa Sissoko en soutien d'Olivier Giroud).

À un an du Mondial 2018 en Russie, Mbappé (18 ans), Lemar (22 ans) et Dembélé (20 ans), titulaires dès le coup d'envoi, avaient un coup à jouer face aux Anglais. Ils n'ont pas manqué l'occasion donnée par le dernier match de la saison pour montrer qu'ils pouvaient être bien plus que de simples jokers. Le premier, qui affole la planète football depuis six mois, n'a pas réussi à marquer son premier but en sélection. Mais, il a offert le but de la victoire à son compère Dembélé (3-2, 77e) et signé une 4e sélection très convaincante à la pointe de l'attaque, surtout après l'expulsion de Raphaël Varane et la sortie de Giroud (52e). 

Lemar, véritable chef d'orchestre des Bleus durant la rencontre, a lui été à l'origine de l'égalisation de Samuel Umtiti (1-1, 22e) en déposant parfaitement son coup-franc sur la tête de Giroud, malheureux de voir sa tête repoussée par le portier adverse mais heureux ensuite de voir son coéquipier terminer l'action. Remuant de bout en bout avec ses dribbles courts et sa conduite de balle supersonique, le dernier nommé aurait déjà mérité d'inscrire le but du 2-1 après un joli numéro dans la surface, mais Heaton a repoussé le ballon pour Sidibé qui avait bien suivi (2-1, 43e). 

À lire aussi
Antoine Griezmann et Olivier Giroud à Saint-Denis le 20 novembre 2018 équipe de France de football
Éliminatoires de l'Euro 2020, match amical : le programme des Bleus en 2019

Complémentarité

Au-delà de leur apport dans les trois buts, c'est leur prestation d'ensemble qui a permis aux 80.000 supporters du stade de France, euphoriques comme rarement, de passer une agréable soirée. Généreux en gestes techniques, en passes rapides vers l'avant, ils n'ont pas cessé de chercher à se trouver, de combiner ensemble, délivrant une forme de complicité déjà mûre pour leur première titularisation commune. "Avec Ousmane, on est des amis, on a ce qu'on appelle une complémentarité naturelle, a souligne Mbappé à l'issue de la rencontre. On n'a pas besoin de jouer dix fois ensemble. On se connait quasiment par cœur. Je sais quand il va faire son crochet, passer, tirer, et il sait quand je faire le mien".

Si Griezmann, considéré comme le leader d'attaque, et Giroud, monstre d'efficacité avec 17 buts lors de ses 18 titularisations, n'ont a priori pas encore de soucis à se faire, ce n'est plus le cas de Payet et Sissoko. Lemar, concurrent direct de Payet, a montré qu'il savait non seulement bien distribuer et tirer les coups de pied arrêtés. Et au contraire du Marseillais, il a défendu d'une manière constante quand son équipe n'avait plus le ballon. Pour Sissoko, le tableau semble plus noirci encore. En manque de temps de jeu à Tottenham, il a égratigné son statut de porte-bonheur en Suède. La différence avec Dembélé a sauté aux yeux à Saint-Denis.

Matuidi dépassé par Kanté

Discret sur le terrain comme en dehors, N'Golo Kanté (26 ans) a lui aussi marqué de précieux points au milieu de terrain. Aux côtés du métronome de Chelsea, Paul Pogba (24 ans) s'est fendu d'une prestation de très haut niveau, avec un jeu épuré, à la fois simple, technique, efficace. À terme, la probabilité semble élevée de voir Blaise Matuidi (30 ans) lui aussi repoussé sur le banc des remplaçants. Au poste de gardien, en revanche, ni Alphonse Areola ni Benoît Costil n'ont eu l'occasion de titiller Hugo Lloris.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Équipe de France de football Match amical Coupe du Monde
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7788970241
Mbappé, Dembélé, Lemar, Kanté : vont-ils chambouler les idées de Deschamps ?
Mbappé, Dembélé, Lemar, Kanté : vont-ils chambouler les idées de Deschamps ?
DÉCRYPTAGE - Quatre jours après la défaite en Suède, l'équipe de France s'est imposée face à l'Angleterre grâce à ses jeunes talents. Payet, Matuidi et Sissoko peuvent s'inquiéter, Giroud et Griezmann un peu moins.
https://www.rtl.fr/sport/football/mbappe-dembele-lemar-kante-vont-ils-chambouler-les-idees-de-deschamps-7788970241
2017-06-14 16:43:13
https://cdn-media.rtl.fr/cache/AAvpASGoL2dj639fTfhSNA/330v220-2/online/image/2017/0614/7788970270_didier-deschamps-entoure-de-lucas-digne-n-golo-kante-kylian-mbappe-ousmane-dembele-et-thomas-lemar-mardi-13-juin-2017-au-stade-de-france.jpg