1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. France-Belgique : Witsel ne veut plus entendre parler de "seum"
2 min de lecture

France-Belgique : Witsel ne veut plus entendre parler de "seum"

Avoir le "seum" : l'expression avait fait boule de neige sur les réseaux sociaux pour traduire le désarroi et l'énervement des Belges après la demi-finale perdue du Mondial 2018.

Paul Pogba à la lutte avec Axel Witsel le 10 juillet 2018 à Saint-Pétersbourg
Paul Pogba à la lutte avec Axel Witsel le 10 juillet 2018 à Saint-Pétersbourg
Crédit : Giuseppe CACACE / AFP
France-Belgique : le Belge Witsel ne veut plus entendre parler de "seum"
01:29
Philippe Sanfourche & Gregory Fortune

Qui affrontera l'Espagne en finale de la deuxième Ligue des Nations, dimanche 10 octobre (20h45) à Milan ? Au lendemain de la victoire de la Roja face aux champions d'Europe italiens (2-1), la France retrouve la Belgique à Turin, jeudi 7 octobre (20h45), pour un remake de la demi-finale du Mondial il y a un peu plus de trois ans en Russie (victoire des Bleus 1-0 grâce à Samuel Umtiti). 

Pour des Diables Rouges dominateurs mais impuissants, ce fut bien plus qu'une défaite, un véritable traumatisme. À chaud, le gardien belge Thibaut Courtois n'avait pas digéré : "Je ne dirais pas que l'équipe en face était meilleure que nous (...) C'est frustrant". Avoir le "seum" : l'expression avait fait boule de neige sur les réseaux sociaux pour traduire le désarroi et l'énervement des Belges. 

Trois plus tard, le terme refait inévitablement surface. Mais le défenseur des Bleus Raphaël Varane n'imagine pas un match agressif et revanchard pour les retrouvailles. "C'est évidemment un match qui les a marqués. Il y aura forcément beaucoup d'envie. Maintenant, je ne pense pas que la demi-finale va jouer dans les têtes".

On ne commence pas à parler de 'seum' ou quoi que ce soit

Axel Witsel

Un sentiment confirmé ces derniers jours par Axel Witsel, milieu de terrain belge du Borussia Dortmund : le "seum", c'est du passé. "Sincèrement, c'est en dehors de ma tête depuis longtemps. On ne commence pas à parler de 'seum' ou quoi que ce soit, c'est derrière nous, basta quoi".

À lire aussi

Reste surtout, en effet, un match entre un champion du monde en titre et une nation en tête du classement mondial Fifa - l'équipe de France a reculé au 4e rang en septembre, le Brésil est 2e, l'Angleterre 3e, l'Italie 5e -, deux sélections en quête de rachat après un Euro passablement raté : élimination en 8es de finale pour les Bleus face à la Suisse, en quart pour les Belges contre l'Italie.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/