1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Équipe de France : Lucas Hernandez rappelé par Deschamps malgré ses démêlés judiciaires
3 min de lecture

Équipe de France : Lucas Hernandez rappelé par Deschamps malgré ses démêlés judiciaires

Malgré ses ennuis judiciaires, le défenseur français de 25 ans figure dans le groupe des 23 joueurs sélectionnés par Didier Deschamps en vue des deux dernières rencontres de qualification des Bleus pour la Coupe du monde 2022.

Lucas Hernandez et Didier Deschamps à Munich le 15 juin 2021
Lucas Hernandez et Didier Deschamps à Munich le 15 juin 2021
Crédit : FRANCK FIFE / POOL / AFP
Romain Giraud & AFP

Ce jeudi 4 novembre, peu après 14h, Didier Deschamps s'est présenté en conférence de presse pour dévoiler la liste des 23 joueurs français qui prendront part aux deux dernières rencontres de qualifications de l'équipe de France pour la prochaine Coupe du monde au Qatar en 2022. 

Condamné en Espagne à six mois de prison pour non-respect d'une mesure d'éloignement après des violences conjugales en 2017, Lucas Hernandez, le défenseur français du club allemand du Bayern Munich a été rappelé par le sélectionneur pour ce rassemblement. 

Il faut dire que le natif de Marseille a toujours eu une très bonne relation avec son sélectionneur qui l'appelle régulièrement depuis mars 2018 et avec lequel il fut sacré Champion du monde la même année. Depuis le 23 mars 2018 et sa première sélection sous le maillot bleu, Didier Deschamps a fait appel à lui à 30 reprises en 50 rencontres disputées. Reconnu comme un joueur combattif, il est progressivement devenu un cadre sur le terrain. 

Une valeur sûre pour Deschamps

Sa polyvalence est également un atout. Pouvant jouer latéral gauche comme défenseur central, Hernandez est une valeur sûre pour Didier Deschamps, qui aura besoin de lui pour combler les nombreuses carences de ces postes

À écouter aussi

Raphaël Varane et Kimpembe, blessés et absent, Lenglet appelé mais hors de forme, Upamecano, passé à travers de toutes ses prestations en Bleu et très moyen lors de ses dernières sorties au Bayern ainsi que Kurt Zouma, n'apportent pas beaucoup de garanties. La présence de son frère Théo Hernandez, joueur au Milan AC, est également un plus dans l'équilibre du groupe si cher à Deschamps. 

Une dispute et une violation des mesures d'éloignement

Dans les faits, en février 2017, Lucas Hernandez et sa compagne Amelia Lorente avaient tous deux été condamnés pour violences conjugales après une rixe et avaient écopé de 31 jours de travaux d'intérêt général assortis d'une interdiction pendant six mois de s'approcher à moins de 500 mètres l'un de l'autre et de communiquer. Réconcilié, le couple s'était malgré tout marié quatre mois plus tard et c'est en rentrant de leur lune de miel que le joueur avait été interpellé à l'aéroport de Madrid pour avoir transgressé cette mesure d'éloignement.

Jugé pour non-respect de la mesure d'éloignement, Lucas Hernandez avait été condamné en 2019 à six mois de prison et la justice espagnole avait ordonné le 13 octobre dernier, soit près de deux ans après ,l'incarcération de l'international français, qui avait alors jusqu'au 19 octobre pour se présenter devant le tribunal de Madrid. À noter qu'en Espagne, les peines de prison inférieures à deux ans ne sont généralement pas appliquées sauf s'il s'agit d'une récidive auquel cas l'incarcération est exigée même si la peine est très courte.

Après avoir fait appel, la justice a finalement suspendu l'exécution de la peine infligée :"Nous considérons que le recours doit être accepté et que l'exécution de la peine de privation de liberté imposée à Lucas Hernandez doit être suspendue". Sa compagne n'avait en revanche pas été arrêtée à l'aéroport car la mesure d'éloignement ne lui avait pas encore été notifiée officiellement à ce moment-là. Elle n'était donc pas en tort.

Confrontés à la justice, d'autres joueurs n'avaient pas été rappelés par Deschamps

Ce n'est pas la première fois qu'un joueur de l'équipe de France a des ennuis avec la justice. En 2015, l'affaire du chantage de la sextape de Mathieu Valbuena avait provoqué un séisme au sein du groupe France si paisible. Le joueur originaire de Libourne en Gironde avait accusé son coéquipier en bleu Karim Benzema d'avoir pris part à un chantage organisé pendant un rassemblement à Clairefontaine. Le joueur du Real Madrid avait été privé de sélection durant 6 ans. 

Revenu dans le groupe pour l'Euro 2021, Benzema attend néanmoins le verdict du tribunal de Versailles qui sera rendu le 24 novembre prochain. Le parquet a requis 10 mois de prison avec sursis. Cette affaire a, en revanche, mis un terme définitif à la carrière internationale de Valbuena, qui était pourtant l'un des leaders techniques de l'équipe à l'époque. 

Plus récemment, c'est le champion du monde Benjamin Mendy qui a été épinglé par la justice. Accusé de quatre viols et d'une agression sexuelle, il sera jugé en janvier 2022 et est incarcéré depuis le 27 août outre-Manche. Le Citizen est donc non-sélectionnable.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/