3 min de lecture Canal+

Droits TV de la Ligue 1 : une offre de Canal+ avant le match OM-PSG du 7 février ?

ÉCLAIRAGE - Plus de trois semaines après la mise sur la touche de Mediapro, la LFP n'a toujours pas réattribué les droits de retransmission de la Ligue 1. Tous les regards sont tournés vers Canal+.

Marco Verratti devant Dimitrii lors de PSG-OM (0-1) le 13 septembre 2020
Marco Verratti devant Dimitrii lors de PSG-OM (0-1) le 13 septembre 2020 Crédit : FRANCK FIFE / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
et AFP

Tout a changé. Mais rien n'a changé. Le 22 décembre dernier, au terme d'un feuilleton de deux mois et demi, le tribunal de commerce de Nanterre entérinait un protocole d'accord négocié entre la Ligue de football professionnel et Mediapro pour le retrait du diffuseur de 80% des affiches de Ligue 1. 

Détenteur des droits télé du championnat contre un montant record de plus de 800 millions d'euros par an jusqu'en 2024, le groupe sino-espagnol s'est mis à la faute en refusant de régler ses deux premières échéances d'octobre et décembre. La mort dans l'âme, les salariés de la chaîne Téléfoot, lancée en août par Mediapro, ont été mis devant le fait accompli : l'arrêt pur et simple, après le 23 décembre, date de la 17e journée de L1.


Pourtant, le nouveau diffuseur mort-né du championnat était encore au centre du jeu, mercredi 6 janvier, avec huit des dix affiches de la 18e journée, les deux autres étant retransmises sur Canal+ et Canal+ Sport. Ce sera encore le cas lors de la 19e journée, samedi 9 janvier. Pourquoi ? Parce que l'accord entre la Ligue et Mediapro prévoit que Téléfoot diffuse à ses frais les matches "jusqu'au 31 janvier au plus tard".

Canal+ joue la montre

La chaîne a d'ailleurs déjà prévenu ses abonnés qu'elle émettrait au moins jusqu'au 20 janvier. Selon une source proche du dossier, elle est même prête à jouer les prolongations jusqu'à la désignation d'un nouveau diffuseur. "Après le 31 janvier, cela reste ouvert. Il faudra que Mediapro et la Ligue renégocient", estime cette source. 

À lire aussi
Ligue 1 Uber Eats
RTL Foot : revivez Nantes-Lyon

Une date est dans toutes les têtes, celle du dimanche 7 février, jour du "Clasico" retour entre Marseille et le PSG au stade Vélodrome (0-1 pour l'OM à l'aller au Parc des Princes). Tous les regards sont tournés vers Canal+, diffuseur "historique" de la Ligue 1 depuis 1984, qui a perdu l'affiche du dimanche soir depuis l'arrivée de Mediapro. La chaîne cryptée va-t-elle dégainer une offre d'ici là ? Visiblement, la chaîne du groupe Vivendi joue la montre. 

Depuis l'appel d'offres en 2018, elle martèle que la L1 ne vaut pas plus de 650 millions d'euros par an. "Canal+ n'est pas pressé", confirme un connaisseur du dossier. "Ils ont été ridiculisés il y a trois ans et cela les a vraiment blessés. Aujourd'hui, Canal doit se poser la question : a-t-elle vraiment besoin du foot français ? La réponse, c'est qu'il y a un prix où ça peut être intéressant, et un autre où ça ne l'est plus". 

Négociations avec l'État ?

Depuis l'échec de l'appel d'offres de la Ligue 1, Canal a rebondi en rachetant à BeIN Sports deux affiches par journée pour 330 millions d'euros par an, et en sécurisant le retour de la prestigieuse Ligue des champions dès 2021-2022. Résultat : les pertes d'abonnés ont été minimisées. Autre explication pour cette temporisation : les difficultés pour budgétiser un tel investissement imprévu. Or, chaque semaine qui passe, c'est autant de journées de championnat qui défilent et une facture qui baisse.  

Plusieurs sources proches du dossier avancent aussi l'existence de négociations en cours entre Vivendi et l'État en vue d'obtenir des réformes audiovisuelles favorables au groupe de Vincent Bolloré notamment sur la TVA, vues comme préalables à un investissement massif sur le foot. Encore faut-il que le gouvernement veuille bien sauver le ballon rond et ses gros salaires, dont la "cupidité" a récemment été dénoncée par le ministre de l'Éducation et des Sports Jean-Michel Blanquer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Canal+ LFP Médias
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants