2 min de lecture Ligue 2

Droits TV de la Ligue 1 : la LFP redoute un échec de son appel d'offres

Alors que les résultats de l'appel d'offres lancé en catastrophe par la LFP seront connus lundi 1er février, les grandes chaînes rechignent à investir.

La Ligue 1 Conforama perturbée par le coronavirus
La Ligue 1 Conforama perturbée par le coronavirus Crédit : PASCAL PAVANI / AFP
louis
Louis Chahuneau et AFP

Peur sur la Ligue 1. La LFP attend lundi 1er février le résultat de son appel d'offres organisé en catastrophe le 19 janvier, après la faillite du diffuseur espagnol Mediapro, concernant 80% des matchs de Ligue 1 et de Ligue 2. 

Celles-ci sont attendues entre 10 heures et 12 heures au siège parisien de la Ligue, avant d'être étudiées dans l'après-midi en vue d'une réattribution expresse des droits TV du cycle 2020-2024, effective dans l'idéal dès le week-end prochain, pour le "Classique" OM-PSG du 7 février.

Malheureusement, les offres pourraient bien être maigres. Le marché des droits audiovisuels sportifs est en net recul partout en Europe, à cause de la pandémie mondiale. En France, la situation est très compliquée. Seul Canal + s'est publiquement montré intéressé alors que la chaîne cryptée possède déjà 20% des rencontres de ligue 1. De leur côté RMC Sport et SFR hésitent à investir. 

La LFP sous la pression de Canal +

Chez les grandes chaînes généralistes comme TF1 et M6, c'est le calme plat. Tandis que la situation pourrait profiter à de nouveaux acteurs sur le marché des droits TV de rencontres sportives comme Amazon. Pour autant, il y a peu d'espoir, ses incursions ailleurs en Europe ne se sont souvent résumées qu'à une poignée de rencontres par saison pour une somme mesurée.

À lire aussi
Ligue 1 Uber Eats
OM : pourquoi Sampaoli ne sera pas sur le banc contre Lille et Canet-en-Roussillon

Enfin, la LFP redoute la position de Canal + qui a récemment appelé à renégocier le montant de ses droits TV, à hauteur de 330 millions d'euros, estimant avoir "surévalué" la valeur de ces matches dans le contexte de 2018 et souhaitant que l'intégralité des rencontres soit remise en concurrence dans un appel d'offres global. Elle a même porté un recours devant le tribunal de commerce de Paris en ce sens.

Avec ce nouvel appel d'offre, la LFP espérait renflouer quelque peu les caisses de clubs de ligue 1 et ligue 2, mis à mal par l'épidémie de Covid-19. Fin décembre 2020, le patron de la Direction nationale du contrôle de gestion, instance rattachée à la LFP, a annoncé des pertes de l'ordre de 800 millions d'euros pour les clubs. Mais pour le moment, l'hypothèse d'un processus infructueux ou d'offres n'atteignant pas le prix minimal "de réserve" est plus que réelle.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 2 M6 TF1
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants