4 min de lecture Coupe du Monde

Coupe du Monde 2018 : les 3 forces à craindre chez les Belges

DÉCRYPTAGE - La France s'apprête à affronter la Belgique en demi-finale du Mondial en Russie. Des Diables rouges que l'on savait talentueux, mais qui sont devenus redoutables.

Eden Hazard, Belgique, attaquant. Il a brillé à l'Euro 2016 au poste de capitaine des Diables Rouges belges.
Eden Hazard, Belgique, attaquant. Il a brillé à l'Euro 2016 au poste de capitaine des Diables Rouges belges. Crédit : EMMANUEL DUNAND / AFP
102907340309617434926
Ryad Ouslimani
Journaliste RTL

Pour ceux qui étaient plutôt contents de voir la Belgique sortir l'ogre brésilien afin de se présenter sur la route des Bleus en demi-finale de la Coupe du Monde, arguant qu'affronter les Diables rouges serait moins compliqué, il faudra peut-être tempérer cet a priori. Car s'il y a bien une équipe qui aujourd'hui devient un poison potentiel, c'est bien cette sélection belge. 

En effet, si les noms de Neymar, Gabriel Jesus, Thiago Silva et Coutinho, drapés du prestigieux maillot auriverde, sont de nature à susciter la crainte, les stars belges ont depuis longtemps conquis les terrains européens en clubs, et jouent cette Coupe du Monde en mission. 

Sur les ailes d'une attaque qui n'a rien à envier aux cadors mondiaux, les Diables rouges avancent soulagés d'avoir atteint une demi-finale en phase finale. Mardi 10 juillet à 20 heures, au moment où l'arbitre uruguayen Andres Cunha sifflera le coup d'envoi, les Bleus auront à se méfier de (au moins) trois forces belges. 

À lire aussi
Kylian Mbappé arme et frappe pour marquer le 4e but des Bleus le 15 juillet 2018 sciences
Coupe du Monde 2018 : la terre a tremblé pendant les buts des Bleus contre la Croatie

La "DHL" peut faire exploser n'importe quelle défense

On connaissait la "MSN" du FC Barcelone (Messi-Suarez-Neymar), la "BBC" du Real Madrid (Bale-Benzema-Cristiano), voici désormais qu'éclot la "DHL" belge. De Bruyne-Hazard-Lukaku était la ligne d'attaque choisie par Roberto Martinez face au Brésil. Un trio complémentaire entre De Bruyne le génie de la passe, stratège du jeu de transition, Lukaku le dévoreur d'espaces aux allures de tank capable d'user les défenseurs les plus coriaces et Hazard, dribbleur intenable, imprévisible créateur de déséquilibres et de brèches dans les forteresses adverses.

Les trois joueurs, pensionnaires de Premier League (Manchester City, Chelsea et Manchester United), sont désormais alignés ensemble sur le front de l'attaque avec une liberté quasi totale. Lukaku, auteur de cinq buts en phase de poule, avait fait exploser la défense japonaise en huitième de finale et donnera du fil à retordre à la charnière française Varane-Umtiti. Un profil différent de ceux rencontrés auparavant et qui ne permettra aucun relâchement. 

Il sera alimenté par un Eden Hazard complètement libre de ses mouvements, qui a réussi 100% de ses dribbles face au Brésil. Plus mature dans son jeu et son attitude, il est dévoué à son équipe dont il est le capitaine. Dans un registre de "géomètre" mais tout aussi créateur par la passe, Kévin De Bruyne a pris avec Manchester City une dimension mondiale. Ambidextre, il faudra se méfier de sa capacité à trouver des angles de passes inimaginables, mais aussi de sa frappe aussi soudaines que précise

Le résurrection du grand Courtois

 Il y a à peine quelques semaines, les spécialistes du football admettaient tous que Thibaut Courtois effectuait une saison moyenne, sortant d'un dernier exercice presque quelconque sous les couleurs de Chelsea. Un constat conforme aux prestations moins flamboyantes du Belge dans les cages des Blues, et qui répond aux rumeurs persistantes concernant son envie de quitter Londres afin de se rapprocher de sa fille vivant à Madrid. 

Mais il semble que la sélection ait régénéré celui qui est dans le Top 3 des gardiens mondiaux depuis plusieurs années. Le talent de Thibaut Courtois est exceptionnel, et il a éclaté au yeux du monde alors même que le joueur n'avait pas 20 ans, sous les couleurs de l'Atlético de Madrid. Mesurant 1m94, le portier de Chelsea a une envergure immense, qui force les attaquants à trouver des angles difficiles pour le battre. 

Efficace dans le domaine aérien, Thibaut Courtois est aussi très rapide pour aller au sol et se montre très adroit avec les pieds. Premier relanceur de son équipe, il est à l'origine du but de la qualification en quart de finale, après avoir lancé un contre alors qu'il venait d'intervenir sur un corner japonais. Face au Brésil, il a écœuré les Neymar, Coutinho ou autre Jesus. Courtois est de cette veine de gardiens capables de gagner un match. Et ils sont très rares. 

Des joueurs revenchards

Cette Belgique a faim. Attendue depuis plusieurs saisons, décevante en 2016 lors de l'Euro où elle avait échoué en quart de finale face au Pays de Galles, l'équipe emmenée alors par Marc Wilmots commençait à porter l'étiquette d'éternel loser. Pétris de talents, les Diables rouges n'arrivaient pas à se mettre sur la même longueur d'onde le jour J. Mais il semble qu'au cours de cette Coupe du Monde en Russie, le groupe ait pris conscience que c'était peut-être une occasion unique pour une génération dorée

L'occasion de marquer l'histoire en jouant une première finale de Mondial, voire de la remporter. Certains cadres du groupe atteignent la trentaine et ne seront plus très verts dans quatre ans au Qatar. Si Hazar et De Bruyne n'ont que 27 ans, Mertens (31), Kompany (32 ans), Felaini (30 ans) ou encore Vertonghen (31 ans) vivent une aventure unique de pouvoir aller écrire l'Histoire. 

Autre facteur qui fait de cette édition une occasion qui pourrait ne plus se représenter, c'est la faillite des pays historiques. Peu de chances que l'Allemagnele Brésil, l'Italie, l'Espagne, l'Argentine ou encore les Pays-Bas manquent tous encore une fois, et en même temps, leur rendez-vous avec la Coupe du Monde une deuxième fois de suite. Une raison de plus de croire que cette Belgique devra être considérée comme un adversaire XXL par l'équipe de France. Et ça devrait être le cas. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du Monde Équipe de France de football Belgique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794041692
Coupe du Monde 2018 : les 3 forces à craindre chez les Belges
Coupe du Monde 2018 : les 3 forces à craindre chez les Belges
DÉCRYPTAGE - La France s'apprête à affronter la Belgique en demi-finale du Mondial en Russie. Des Diables rouges que l'on savait talentueux, mais qui sont devenus redoutables.
https://www.rtl.fr/sport/football/coupe-du-monde-2018-les-3-forces-a-craindre-chez-les-belges-7794041692
2018-07-09 14:44:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/geWPnQ4MBjNd5oTZmkxZsA/330v220-2/online/image/2018/0613/7793734968_000-15u6m5.jpg