2 min de lecture Coupe du monde 2022

Bosnie-France : pour Pirès, "l'état d'esprit" des Bleus est "une bonne nouvelle"

ANALYSE - "Tout n'a pas été beau, tout n'a pas été parfait" pour l'équipe de France en Bosnie, concède le consultant RTL et M6. "Mais le plus important, il faut le dire, c'est l'état d'esprit".

Yves Calvi_ RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Bosnie-France : pour Pirès, "l'état d'esprit" des Bleus est "une bonne nouvelle" Crédit Image : FRANCK FIFE / AFP | Crédit Média : Philippe Sanfourche | Durée : | Date : La page de l'émission
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Trois matches, deux victoires, un nul, sept points pris sur neuf possibles. Si elle n'a marqué que quatre buts pour le coup d'envoi des éliminatoires de la Coupe du monde 2022 au Qatar, l'équipe de France a rempli sa mission. En tête de son groupe, elle compte déjà une marge sérieuse sur son premier poursuivant, l'Ukraine (quatre points), quand d'autres nations comme l'Allemagne se sont pris les pieds dans le tapis.

Après le match nul inaugural face aux Ukrainiens au Stade de France (1-1) et le succès au Kazakhstan (0-2) avec une équipe largement remaniée, les Bleus ont peiné durant une heure en Bosnie avant de s'en sortir (0-1) grâce à Antoine Griezmann, après que Hugo Lloris a encore sorti le grand jeu pour maintenir le score à 0-0. Ils peuvent désormais se tourner vers l'Euro (11 juin-11 juillet).

"Que les joueurs soient fatigués, épuisés, c'est normal, c'est logique", souligne Robert Pirès, qui rappelle "les voyages, le décalage horaire" pour se rendre au Kazakhstan puis à Sarajevo. "Mais globalement, je les ai trouvé prêts à résister au combat, se félicite le consultant RTL et M6. Ils ont répondu présent. Tout n'a pas été beau, tout n'a pas été parfait. Le capitaine Hugo Lloris l'a dit, 'ça a été laborieux'. Mais le plus important, il faut le dire, c'est l'état d'esprit". 

Une bonne nouvelle pour l'équipe de France

Robert Pirès
Partager la citation

"On a vu Antoine Griezmann changer un petit peu son rôle, venir aider les défenseurs, note le champion du monde 1998 et champion d'Europe 2000. L'objectif c'était de bien finir (cette première séquence de qualifications, ndlr). Ce qui est sûr, c'est que l'état d'esprit a changé et ça c'est plutôt une bonne nouvelle pour l'équipe de France". Les champions du monde ne se retrouveront que fin mai pour la préparation à l'Euro.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coupe du monde 2022 Équipe de France de football
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants