1. Accueil
  2. Sport
  3. Football
  4. Real Madrid : pétition pour que l’Arabie saoudite ne sponsorise pas l’équipe féminine
2 min de lecture

Real Madrid : pétition pour que l’Arabie saoudite ne sponsorise pas l’équipe féminine

ÉCLAIRAGE - Le pays du Moyen-Orient, parmi les plus mauvais élèves du monde en matière de droit des femmes, veut débourser 150 millions d’euros pour sponsoriser l’équipe féminine madrilène. 11 membres du Parlement européen ont demandé au club espagnol de rejeter l’offre.

Le logo du Real Madrid à Kiev le 26 mai 2018
Le logo du Real Madrid à Kiev le 26 mai 2018
Crédit : Franck FIFE / AFP
Baptiste Durieux

"Sportwashing", pour blanchiment par le sport. Telle est la stratégie que souhaite utiliser l’Arabie Saoudite en sponsorisant l'équipe féminine du Real Madrid à hauteur de 150 millions d'euros. Elle consiste à utiliser une équipe ou un événement sportif pour améliorer la réputation d’un pays. L’objectif pour l’Arabie saoudite : promouvoir un projet touristique en devenant le partenaire de l’équipe féminine du club aux 13 Ligue des champions masculine. 

Mais face au pays du Moyen-Orient, qui compte parmi les plus mauvais élèves du monde en matière de droit des femmes, 11 membres du Parlement européen ont demandé au club espagnol de rejeter l’offre. "Il faut alerter les clubs et les sensibiliser sur leur responsabilité de choisir leur sponsors et leurs collaborateurs", lance ainsi Karen Melchior, députée danoise et signataire de la pétition, jointe par téléphone par RTL.fr. 

"C’est au club, aux joueuses et aux supporters de dire non, poursuit-elle. Les politiques comme moi peuvent donner leur avis. Mais nous n’avons pas le pouvoir de décider". La pétition souligne que le Real Madrid, en signant cet accord controversé, ne ferait que "participer à un coup de publicité en faveur de l'oppression des femmes saoudiennes". 

Ce partenariat fait partie intégrante du lavage sportif

Les 11 députés signataires

Pour les 11 députés signataires, "ce partenariat fait partie intégrante du lavage sportif. L'Arabie saoudite est l'un des pires pays pour être une femme". Le 10 février 2021, les autorités saoudiennes ont libéré sous conditions la militante saoudienne Loujain Al-Hathloul, avec une interdiction de voyager et une peine avec sursis. Trois autres femmes ont été torturées en prison par les autorités saoudiennes en raison de leurs revendications pacifiques visant à accorder aux femmes leurs droits fondamentaux.

À lire aussi

"On demande au club de s'assurer que les parties qui proposent ce parrainage respectent les droits des femmes, conclut Karen Melchior. L’offre doit être rejetée jusqu'à ce que toutes les militantes des droits des femmes soient libérées et que toutes les interdictions et restrictions qui leur sont imposées soient levées".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/