2 min de lecture Ligue 1 Conforama

Attentat à Strasbourg, "gilets jaunes" : six matches de la 18e journée de Ligue 1 reportés

Après Nice - Saint-Étienne, Caen - Toulouse, Nantes - Montpellier, Guingamp - Rennes et Marseille - Bordeaux, Amiens -Angers est à son tour reportés en raison de l'actualité.

Le Marseillais Florian Thauvin à la lutte avec le Bordelais François Kamano le 18 février 2018
Le Marseillais Florian Thauvin à la lutte avec le Bordelais François Kamano le 18 février 2018 Crédit : ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
GrégoryFortune77
Gregory Fortune
Journaliste RTL

Combien de matches de la 18e journée de Ligue 1 vont-ils pouvoir se jouer ? Jeudi 13 décembre en fin d'après-midi, il n'en restait plus que quatre sur dix au programme, comme lors de la 17e journée le week-end dernier. Au mouvement des "gilets jaunes", qui a déjà conduit au report de six des dix matches de la 17e journée, s'est ajouté une dramatique actualité à Strasbourg avec une attaque terroriste qui a fait deux morts et treize blessés, mardi 11 décembre en début de soirée.

Quelques heures après cette attaque, la Ligue de football professionnel a annoncé le report de Nantes - Montpellier, Caen - Toulouse et Nice - Saint-Étienne, "en raison de l'actualité et de l'affectation des forces de l'ordre sur d'autres missions". Les deux premières étaient prévues samedi 15 décembre à 20h, la troisième devait ouvrir la 18e journée vendredi 14 à 20h45. 

Guingamp - Rennes s'ajoute à la liste

Peu avant 18h, c'est l'affiche de dimanche 16 décembre en soirée (21h) qui a elle aussi été déprogrammée, par la préfecture de police des Bouches-du-Rhône : OM - Bordeaux. "Entre gilets jaunes, plan Vigipirate urgence attentats et les manifestations prévues à Marseille, on ne pourrait pas assurer la sécurité de la rencontre", est-il expliqué. 

À lire aussi
L'entraîneur de l'OM Rudi Garcia, le 8 novembre 2018 Ligue 1 Conforama
Les actualités de 7h30 - Olympique de Marseille : Garcia déplore l'attitude des supporters

Cinquième rencontre reportée, jeudi 13 décembre, le derby breton Guingamp - Rennes, qui devait se jouer dimanche à 17h. Là encore, la décision a été prise par la préfecture, des Côtes d'Armor. Avec Amiens - Angers, décalé à la demande du préfet de la Somme "pour des raisons de sécurité", cela fait six matches qui n'auront pas lieu comme prévu.

Plus que cinq affiches

Les quatre matches pour l'instant maintenus de cette 18e journée sont Dijon - PSG (samedi 17h), Reims - Strasbourg (samedi 20h), Lyon - Monaco (dimanche 13h) et Nîmes - Lille (dimanche 15h). Les autorités et la LFP étudient "la possibilité d'une organisation de Nice - Saint-Etienne dimanche à 17h".

Pour rappel, les matches reportés de la 17e journée Angers-Bordeaux et PSG-Montpellier ont été programmés le mardi 15 janvier, respectivement à 19h et 21h. Toulouse-Lyon, Nîmes-Nantes et Monaco-Nice se joueront le mercredi 16 janvier à 19h, tandis que Saint-Étienne - Marseille est programmé à 21h.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Ligue 1 Conforama Attaque à Strasbourg Gilets jaunes
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7795900840
Attentat à Strasbourg, "gilets jaunes" : six matches de la 18e journée de Ligue 1 reportés
Attentat à Strasbourg, "gilets jaunes" : six matches de la 18e journée de Ligue 1 reportés
Après Nice - Saint-Étienne, Caen - Toulouse, Nantes - Montpellier, Guingamp - Rennes et Marseille - Bordeaux, Amiens -Angers est à son tour reportés en raison de l'actualité.
https://www.rtl.fr/sport/football/attaque-a-strasbourg-gilets-jaunes-deux-nouveaux-matches-de-ligue-1-reportes-7795900840
2018-12-12 13:56:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/5FHDxi_2oSpm3UBywtZ51A/330v220-2/online/image/2018/1212/7795905232_le-marseillais-florian-thauvin-a-la-lutte-avec-le-bordelais-francois-kamano-le-18-fevrier-2018.jpg