1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France : la technique "surréaliste" de l'équipe Festina pour le dopage
2 min de lecture

Tour de France : la technique "surréaliste" de l'équipe Festina pour le dopage

Le 8 juillet 1998, trois jours avant le départ du Tour de France, l’affaire Festina ne fait que commencer et va éclabousser le monde du cyclisme.

Willy Voet, l'ancien soigneur belge de l'équipe Festina, ici en 2000
Willy Voet, l'ancien soigneur belge de l'équipe Festina, ici en 2000
Crédit : FRANCOIS LO PRESTI / AFP
RÉCIT - Tour de France : comment l'affaire Festina a éclaboussé le monde du cyclisme
00:02:07
L'INTÉGRALE - L'affaire Festina : le scandale du Tour de France
00:36:37
Flavie Flament & Capucine Trollion

Le 8 juillet 1998, à trois jours du Tour de France, une voiture de l’équipe cycliste Festina arrive au poste frontière franco-belge de Neuville-en-Ferrain. À son bord, Willy Voet, soigneur de l’équipe Festina. Sa voiture est interceptée et sera fouillée par les douaniers. Il aura beau leur proposer une casquette ou un maillot siglé Festina pour échapper au contrôle, ça n’y changera rien. 

Dans la voiture de Willy Voet, les douaniers trouvent un véritable arsenal pour se doper, de quoi courir Paris-Lille sans s’arrêter en quelques heures seulement : 235 ampoules d’EPO, de l’hormone de croissance, de la testostérone, des corticoïdes, des amphétamines. Ce Tour de France est cauchemardesque alors que les Bleus étaient au Paradis en remportant la Coupe du Monde. 

"Le fait de se doper facilement (pour le Tour de France, ndlr) repose sur une organisation. En l'occurrence, chez Festina, tout était bien organisé. Willy Voet était le masseur de l'équipe, mais aussi celui qui allait chercher les médicaments, les seringues, tous les produits dopants en Belgique qu'il rapportait en France", explique Fabrice Lhomme, grand reporter au Monde et auteur du livre Le procès du Tour. 

"Vous aviez l'un des principaux médecins, Éric Rijckaert, qui était celui qui administrait les produits sous le contrôle médical. Vous aviez ensuite Bruno Roussel qui était le grand organisateur, qui demandait à Willy Voet de tenir une compatibilité très précise, c'est pour ça qu'on a pu retrouver des éléments qui mettaient en cause des coureurs (...) c'était extrêmement précis et accusatoire pour les coureurs", poursuit-il. 

L'équipe Festina veillait aux dosages pendant la nuit

À lire aussi

"Il faut faire attention avec les produits dopants, ça peut entraîner des complications", précise Fabrice Lhomme. Ainsi, l'EPO, est une hormone de synthèse qu'on injecte pour multiplier les globules rouges de manière artificielle pour aller plus vite. En cas de surdosage il peut entraîner des thromboses, des embolies "et éventuellement des arrêts cardiaques". 
 
"C'est ainsi qu'on m'avait raconté et que j'avais mis dans le livre, Le procès du Tourdes scènes surréalistes dans les hôtels où descendaient les Festina. Vous aviez sous les ordres des médecins, des réveils à 2h du matin, à 4h du matin, où on demandait aux cyclistes de descendre en bas de l'hôtel et de monter et de descendre les marches une dizaine de fois afin de faire circuler le sang pour éviter qu'il n'y ait une thrombose durant la nuit. On est quand même dans un domaine d'expérimentation médicale qui est extrêmement choquant " révèle le journaliste.

"La montée en puissance de l'équipe Festina a correspondu à la montée en puissance de son programme de dopage qui remontait à 3 ou 4 ans en arrière (avant 1993, ndlr). Après dans les autres équipes, ça faisait un moment. Simplement, c'est vrai que les années 90 ont vu l'apparition de ces nouveaux produits, notamment l'EPO, des hormones de croissance très perfectionnées", analyse Fabrice Lhomme. 

Tous les jours dans Jour J, de 20h à 21h sur RTL, Flavie Flament vous fait découvrir les grands moments d’actualité qui ont marqué la mémoire collective.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/