1. Accueil
  2. Sport
  3. Autres sports
  4. Tour de France 2022 : Wout Van Aert peut-il garder le maillot jaune jusqu'à Paris ?
3 min de lecture

Tour de France 2022 : Wout Van Aert peut-il garder le maillot jaune jusqu'à Paris ?

ÉCLAIRAGE - Encore auteur d'un grand numéro dans le finale de la 4e étape, le Belge de 27 ans n'en finit plus de repousser les limites. Jusqu'à remporter le Tour ?

Wouyt van Aert à Calais le 5 juillet 2022
Wouyt van Aert à Calais le 5 juillet 2022
Crédit : Anne-Christine POUJOULAT / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune

Premier coureur du royaume à s'imposer dans une étape du Tour de France avec le maillot jaune sur le dos depuis Freddy Maertens en 1976. Jamais classé au-delà de la 2e place sur les cinq dernières étapes qu'il a disputées sur la Grande Boucle. Cinquième homme seulement à se draper dans la tunique dorée la même année sur le Tour, Paris-Nice et le Critérium du Dauphiné après Jacques Anquetil (1963), Eddy Merckx (1971), Joop Zoetemelk (1979) et Bradley Wiggins (2012). 

Auteur d'un magistral coup de force à Calais pour remporter la 4e étape de ce Tour 2002, le Belge Wout van Aert (27 ans) a encore étalé toute sa classe, un talent hors norme qu'il ne cesse de porter toujours plus haut. En l'absence de Julian Alaphilippe cette année, le coureur de la Jumbo-Visma attire toute la lumière. S'il a manqué le jaune pour 5 secondes lors du contre-la-montre inaugural de Copenhague, il s'en est emparé dès le lendemainL'étape des pavés, mercredi 6 juillet, se présente comme une nouvelle occasion de le conforter.

Dès lors, posons toute de suite la question : Van Aert peut-il remporter cette 109e édition ? Pour Laurent Jalabert, la réponse est non. Certes, le dernier numéro de l'ancien triple champion du monde de cyclo-cross (2016, 2017, 2018) "confirme que c'est un champion hors catégorie, capable de tout et sur tous les terrains", rappelle le le consultant RTL. Mais il est "plus limité en très haute montagne. Contrairement à d'autres, je ne considère pas qu'il est capable de gagner le Tour, parce que ce n'est pas là que ça se gagne, ça va être dans la très haute montagne, là où les écarts sont plus importants". 

Je pense qu'il a encore une marche à franchir

Laurent Jalabert

"C'est un garçon qui est très très fort en montagne, poursuit l'ancien numéro 1 mondial. Mais la très haute montagne à répétition, comme on va la trouver cette année, je pense qu'il a encore une marche à franchir. Il ne nous a pas montré qu'il était capable de la faire sur le Dauphiné par exemple ou ailleurs, il a souvent calé. Donc, ça ne change rien, et puis dans cette équipe ils ont Roglic, Vingegaard, les coureurs qu'il faut pour aller faire le jaune, là où Pogacar passera à l'attaque. Lui, il aura fait son bonhomme de chemin".

À écouter aussi

De fait, l'objectif clairement affiché de Wout van Aert pour sa quatrième participation au Tour est le maillot vert, non pas littéralement de meilleur sprinteur mais de coureur le plus complet. Et le coureur de 1,90 m l'est assurément. Il a déjà prouvé l'an dernier qu'il était capable de gagner sur tous les terrains lors d'un même Tour de France, enlevant l'étape du Mont Ventoux, un chrono et le sprint des Champs-Elysées

Saison statistiquement sidérante

Cette année, sa victoire à Calais après ses trois 2es places sont le prolongement d'une saison statistiquement sidérante : en 25 jours de course, le Belge a signé 17 podiums d'étape ou de courses d'un jour. Déclinaison de l'Irlandais Sean Kelly, la star des classiques des années 1980, mais sans un palmarès tout à fait comparable encore, le Belge est en outre prêt à se mettre au service de ses grimpeurs

"WVA" paraît plus que capable à terme de remporter les cinq monuments, les plus grandes classiques : Milan-San Remo, le Tour des Flandres, Paris-Roubaix, Liège-Bastogne-Liège et le Tour de Lombardie, ce que seulement trois hommes, tous Belges, ont réussi : Riik van Looy, Eddy Merckx et Roger De Vlaeminck, le dernier, en 1974. 

Pour l'instant, Van Aert compte "seulement" Milan-San Remo à son palmarès. Mais il affiche déjà huit victoires d'étape en quatre Tours de France en comptant un chrono par équipe en 2019, et trois jours, au moins, en jaune. Au général, il a terminé 20e en 2020 et 19e en 2021 (abandon en 2019). 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/