3 min de lecture Cyclisme

Tour de France 2019 : pourquoi la Grande Boucle s'élance encore de l'étranger

ÉCLAIRAGE - Le 106e Tour de France cycliste part de Bruxelles, samedi 6 juillet. Il se terminera le dimanche 28 juillet à Paris.

Le peloton en Belgique le 31 mars 2019
Le peloton en Belgique le 31 mars 2019 Crédit : DIRK WAEM / BELGA / AFP
Gregory Fortune
Gregory Fortune
Journaliste RTL

C'est ainsi chaque année : à l'approche du départ du Tour de France, la plupart du temps début juillet, les amoureux de la Grande Boucle se délectent par avance des trois semaines à venir quand de nombreuses voix s'élèvent pour critiquer l'événement. Soupçons de dopage, ennui, souvenirs désagréables d'enfance... ou étonnement sur le parcours. Pourquoi n'épouse-t-il jamais vraiment les contours du pays ? Et pourquoi, diable, part-il si souvent de l'étranger ?

Deux ans après le coup d'envoi donné à Düsseldorf, en Allemagne, la 106e édition s'élance cette année de Bruxelles, samedi 6 juillet. Les organisateurs ont souhaité honorer les 50 ans de la première des cinq victoires au classement général du Belge Eddy Merckx, l'homme qui a le plus porté le maillot jaune (111 fois contre 79 fois pour Bernard Hinault, dernier vainqueur français en 1985). 

Ce départ en dehors des frontières françaises est le 23e de l'histoire. Si la tendance s'est accélérée depuis le début des années 2000 avec 10 départ depuis l'étranger lors des 20 dernières éditions, elle a vu le jour il y a 65 ans : dès 1954, c'est Amsterdam qui accueille le grand départ. Les Pays-Bas arrivent d'ailleurs en tête des pays ayant le plus accueilli de départs hors de France (6) avec Scheveningen en 1978, Leyde en 1978, Bois-le-Duc en 1996, Rotterdam en 2010 et Utrecht en 2015.

Dublin, ville-hôte la plus lointaine

La Belgique (5) suit avec Bruxelles en 1958 et donc 2019, Charleroi en 1975, Liège en 2004 et 2012. L'Allemagne (4) a été à l'honneur avec Cologne en 1965, Francfort-sur-le-Main en 1980, Berlin-Ouest en 1987 et donc Düsseldorf en 2017, le Luxembourg (2) avec sa capitale éponyme en 1989 et 2002, l'Angleterre (2) avec Londres en 2007 et Leeds en 2014. 

À lire aussi
La foule devant l'église avant les obsèques de Raymond Poulidor, le 19 novembre décès
DIAPORAMA - Poulidor : anonymes et célébrités ont rendu un dernier hommage à "Poupou"

Le Tour s'est aussi élancé de Bâle (Suisse) en 1982, Saint-Sébastien (Espagne) en 1992, Dublin (Irlande) en 1998 et Monaco en 2009. De toutes ces destinations, Dublin est la plus éloignée de Paris à vol d'oiseau : environ 780 km.

Colère du FN

En octobre 2016, au lendemain de l'annonce du grand départ de Düsseldorf en 2017, la branche française du groupe Europe des Nations et des Libertés dont fait partie le Front national au parlement européen avait exprimé sa colère. Dans un communiqué intitulé "Tour de France ou Tour de l'Union européenne ?", plusieurs dirigeants du FN dont Marine Le Pen réclamaient un Tour se déroulant intégralement en France.

"Année après année, le Tour de France se trouve ainsi dénaturé, jugeaient les élus, alors qu’il devrait mettre avant tout en valeur la beauté du patrimoine naturel et historique de notre pays (...) La France doit redevenir la France, et non plus un simple élément du substrat indigeste bruxellois".

Christian Prud'homme, le directeur de la course, assume de son côté complètement l'augmentation des départs de l'étranger. Il y voit une façon d'exporter le prestige et le savoir-faire de la France. Si le Tour part si souvent des pays voisins, c'est aussi que la demande d'accueillir l'événement populaire est forte. Chaque année, des candidatures bien plus exotiques parviennent sur les bureaux d'Amaury Sport Organisation.

Copenhague en 2021

En 2020, le grand départ sera donné à Nice. En 2021, ce sera à Copenhague pour un nouveau record en terme d'éloignement (environ 1.030 km à vol d'oiseau). La baisse des temps de transport avec le développement de l'avion a permis l'accélération du processus. Certains y verront en plus un problème écologique.

À titre de comparaison, le Tour d'Italie a connu 14 départs en dehors de la "Botte" en 110 ans d'histoire, le premier en 1965 à Saint-Marin. En 1996, le Giro s'est offert une première aventure à plus de 1.000 km de Rome, en Grèce, à Athènes. Depuis 2010, il s'élance de l'étranger tous les deux ans. En 2018, la ville hôte fut même Jérusalem, en Israël (2.300 km à vol d'oiseau). En 2020, il partira de Budapest (800 km).

Quant à la Vuelta, le Tour d'Espagne, elle n'a connu que trois départs hors de ses frontières originelles : Lisbonne (Portugal) en 1997, Assen (Pays-Bas) en 2009 et Nîmes (France) en 2017.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Cyclisme Tour de France Belgique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants